Fourmis (les) de Bernard Werber

Voyage au cŒur de l’infiniment petit avec Bernard Werber qui nous emmène, au travers de cette trilogie, dans l’univers des fourmis, ces petits insectes qui peuplent nos jardins et nos forêts…

Edmond Wells, inventeur de génie, s’est mis dans la tête qu’il serait bénéfique de dialoguer avec les fourmis et que nous aurions autant à apprendre d’elles qu’elles de nous.

Nous nous retrouvons donc dans des histoires croisées : d’un côté, nous suivons les efforts de la famille Wells pour se familiariser avec le mode de vie des fourmis et pour passer toutes les épreuves permettant d’accéder à la connaissance guidé en cela par l’encyclopédie du savoir absolu et relatif d’Edmond Wells.

Du côté des Fourmis, nous suivrons la soldate rousse 103 683ème qui développera sa curiosité vis à vis des “doigts”, ces êtres étranges qui peuplent leur forêt et qui peuvent pulvériser instantanément toute une fourmilière : ces efforts seront d’ailleurs récompensés…

La trilogie explore la démarche naturelle d’une rencontre entre deux civilisations :
– Dans les fourmis, hommes et fourmis se rencontrent (1991)
– Dans le Jour des fourmis, ils se combattent (1992)
– Dans la révolution des fourmis, ils essaient de vivre ensemble et de collaborer… (1995)


Une aventure que vous ne pouvez absolument pas manquer tant le travail de Werber est soigné et documenté : pas d’inquiétude pour les non-scientifiques, la vulgarisation scientifique est très réussie et nous ne sommes jamais abandonné… De plus, preuve de la qualité de cette saga, les fourmis a été traduit dans 22 langues et à reçu plusieurs prix dont le prix des lectrices de “Elle”

Voyage au cŒur de l’infiniment petit avec Bernard Werber qui nous emmène, au travers de cette trilogie, dans l’univers des fourmis, ces petits insectes qui peuplent nos jardins et nos forêts…

Edmond Wells, inventeur de génie, s’est mis dans la tête qu’il serait bénéfique de dialoguer avec les fourmis et que nous aurions autant à apprendre d’elles qu’elles de nous.

Nous nous retrouvons donc dans des histoires croisées : d’un côté, nous suivons les efforts de la famille Wells pour se familiariser avec le mode de vie des fourmis et pour passer toutes les épreuves permettant d’accéder à la connaissance guidé en cela par l’encyclopédie du savoir absolu et relatif d’Edmond Wells.

Du côté des Fourmis, nous suivrons la soldate rousse 103 683ème qui développera sa curiosité vis à vis des “doigts”, ces êtres étranges qui peuplent leur forêt et qui peuvent pulvériser instantanément toute une fourmilière : ces efforts seront d’ailleurs récompensés…

La trilogie explore la démarche naturelle d’une rencontre entre deux civilisations :
– Dans les fourmis, hommes et fourmis se rencontrent (1991)
– Dans le Jour des fourmis, ils se combattent (1992)
– Dans la révolution des fourmis, ils essaient de vivre ensemble et de collaborer… (1995)


En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *