Frankenstein de Mary Shelley

Le capitaine de vaisseau P Walton a entrepris une expédition au pôle Nord de façon à se faire un nom en réalisant une action d’éclat faisant avancer l’homme. Alors qu’il se trouve bloqué par les glaces de la banquise, lui et ses hommes voient un traîneau passé. Quelques jours après, un homme exténué est retrouvé à proximité du bateau et il a à raconter l’histoire la plus étrange qui puisse être. Le docteur Frankenstein, puisque c’est de lui qu’il s’agit, va narrer son histoire dans l’espoir de pousser le capitaine à renoncer à son entreprise qui risque de lui amener plus de malheur que de bonheur. Le docteur Frankenstein est le fils de Victor Frankenstein : ces parents étaient très aimants et très attentifs à son bonheur, ils auront deux autres fils et adopté une fille issue d’une riche famille dont les parents sont morts (Elizabeth). Celle-ci est destinée à épouser le docteur. Frankenstein décidera d’aller faire des études en Allemagne, et d’abord dégoûté par les sciences exactes, il faudra qu’il discute avec un de ses professeurs pour changer d’avis et se lancer corps et âmes dans une expérience qui fera faire un bond à la science. Pendant de nombreux mois, il s’attelle à sa tâche et finit par réussir : il a réussi, à partir de différents éléments de corps humains, à insuffler la vie à une créature mais tout de suite après son succès, il se rend compte de la terrible erreur qu’il a fait. C’est le moment que choisit son meilleur ami, Henry Clerval, pour venir prendre des nouvelles, étant inquiet de n’en recevoir aucune. Frankenstein craint qu’Henry voit sa création mais le monstre a profité du départ du Docteur pour s’enfuir. La créature, refusée de toute part de par ses difformités, commencera à nourrir une haine féroce contre son père…

Ce livre, qui est devenu un classique fait partie des premières Œuvres de fantastique écrit par une femme qui plus est. Dans un genre essentiellement masculin, Mary Shelley a réussi à écrire une Œuvre de qualité. Loin du cliché de l’affreux monstre qui veut tuer tout le monde, elle nous montre un “homme” qui souffre de sa différence et surtout du regard des autres. Je ne saurais trop vous le conseiller, il est quand même nettement mieux que le film même si celui-ci est très proche du livre.

L’Anecdote
Elle est connue mais il est utile de la rappeler ;-). C’est au cours d’une soirée entre amis que l’Œuvre est née. En effet, les convives avaient décidé de jouer à se raconter des histoires à se faire peur et Mary Shelley créera à ce moment le mythe de Frankenstein. Si cette soirée eu lieu en 1816, l’Œuvre en elle-même ne fut publiée qu’en 1817.


Le capitaine de vaisseau P Walton a entrepris une expédition au pôle Nord de façon à se faire un nom en réalisant une action d’éclat faisant avancer l’homme. Alors qu’il se trouve bloqué par les glaces de la banquise, lui et ses hommes voient un traîneau passé. Quelques jours après, un homme exténué est retrouvé à proximité du bateau et il a à raconter l’histoire la plus étrange qui puisse être. Le docteur Frankenstein, puisque c’est de lui qu’il s’agit, va narrer son histoire dans l’espoir de pousser le capitaine à renoncer à son entreprise qui risque de lui amener plus de malheur que de bonheur. Le docteur Frankenstein est le fils de Victor Frankenstein : ces parents étaient très aimants et très attentifs à son bonheur, ils auront deux autres fils et adopté une fille issue d’une riche famille dont les parents sont morts (Elizabeth). Celle-ci est destinée à épouser le docteur. Frankenstein décidera d’aller faire des études en Allemagne, et d’abord dégoûté par les sciences exactes, il faudra qu’il discute avec un de ses professeurs pour changer d’avis et se lancer corps et âmes dans une expérience qui fera faire un bond à la science. Pendant de nombreux mois, il s’attelle à sa tâche et finit par réussir : il a réussi, à partir de différents éléments de corps humains, à insuffler la vie à une créature mais tout de suite après son succès, il se rend compte de la terrible erreur qu’il a fait. C’est le moment que choisit son meilleur ami, Henry Clerval, pour venir prendre des nouvelles, étant inquiet de n’en recevoir aucune. Frankenstein craint qu’Henry voit sa création mais le monstre a profité du départ du Docteur pour s’enfuir. La créature, refusée de toute part de par ses difformités, commencera à nourrir une haine féroce contre son père…

Flammarion (1979) pages ISBN : 2-266-05337-X
Traduction : Germain d’Hangest
Titre Original : Frankenstein (1817)

Couverture : Anne-Marie Adda
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *