Frisson de Maggie Stiefvater

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

  Les Loups de Mercy Falls, 1

L’écriture de Maggie Stiefvater utilise de jolie formulation, en particulier au début du roman, qui m’ont presque parue pompeuse parfois mais cela s’atténue au fil de la lecture et j’ai pris beaucoup de plaisir par la suite.
C’est un texte à deux voix : celle de Grace, l’héroïne, que je n’imaginais pas du tout comme ça ; et de Sam, un loup-garou.

Arrêtons-nous sur les personnages. Je vous l’ai dit, je n’imaginais pas Grace ainsi. A vrai dire, pour moi, « Frisson » ne racontait pas du tout cela… je m’attendais à ce que l’histoire soit centrée sur l’attaque de Grace par les loup-garous ; Grace aurait été une petite fille apeurée qui aurait dû survivre dans la forêt, dans le froid, au milieu de ses bourreaux ou je ne sais quelle cruauté du genre.. mais ce n’est pas du tout ça ! lol
Quand nous retrouvons Grace, sa mésaventure avec les loups a eu lieu il y a 6 ans. C’est une jeune adolescente, espiègle, indépendante dont les parents, artistes, sont constamment absents. Et depuis 6 ans, elle n’a de cesse de vouloir retrouver un des loups dont les yeux l’ont fascinée.
Ce loup, c’est Sam. Il manque beaucoup de caractère à mon goût, il est peut-être blasé de part la situation dans laquelle il se trouve car son histoire est compliquée et son passé, bien sombre…

Nous sommes donc dans un univers où les loup-garous sont plus ou moins connus, du moins leur existence ne choque par totalement Grace ni l’une de ses amies.
Ce premier tome prend le temps de pésenter les personnages et installe surtout une histoire d’amour entre Grace et Sam, ce sont des sortes d’âmes soeurs, quelque chose les poussent l’un vers l’autre sans qu’ils ne sachent pourquoi. Leur couple est une évidence comme s’ils se connaissaient depuis toujours.
Le concept de loup-garou de Maggie Stiefvater est également introduit et on a presque une réflexion par rapport à la maladie ou la mort et la nécessité de profiter de la vie tant qu’il est encore temps ; je ne vous en dis pas plus car je ne voudrais pas vous gâcher la découverte de Sam.
Vers la fin, s’ajoute une problématique que j’attendais et qui sera plus développée par la suite, je l’espère : celle de la particularité de Grace qui a survécue à la morsure de loups-garous…

Pour conclure, « Frisson » introduit une série plutôt sympathique, très orientée jeunesse même si certains passages peuvent sembler durs ou crus. Les personnages principaux sont intéressants et j’ai hâte de les voir davantage approfondis. L’aventure est balbutiante et je suis très curieuse de lire la suite.

« Grace, 17 ans, vit dans une petite ville du Minnesota, aux abords d’une forêt. A 11 ans, elle s’est faite attaquée par une horde de loups mais a survécu malgré les morsures, sauvée par un des loups de la bande. Les années ont passé, et un lien étrange s’est créé entre la jeune fille et ce loup, souvent présent autour de la maison, comme pour veiller sur elle. Lorsque Jack, un élève de son lycée, est retrouvé mort suite à une attaque identique à celle de Grace, la ville lance des chasseurs à travers la forêt. La plupart des loups parviennent à échapper aux balles, mais pas celui de Grace. Grace trouve alors devant chez elle un jeune homme blessé au regard étrangement familier… »

Hachette (31 mars 2010) – Black Moon – 480 pages – 18€ – ISBN : 9782012019058

Titre VO : Shiver (2009)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *