Fugitive de Lauren DeStefano

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Le Dernier Jardin, tome 2

Je trouve toujours l’écriture de Lauren DeStefano aussi charmante. L’ambiance est toujours la même, malsaine, dérangeante, peu engageante mais avec des descriptions toujours efficaces.

« — Chut.
Elle me baisse les paupières d’un geste doux puis détale en vitesse. Ses pas ne font aucun bruit. Elle n’a pas explosé dans un geyser de sang, ne s’est pas évanouie comme par magie. Je suis certaine qu’elle était réelle. Dans le couloir, j’entends une porte qui se referme.
Elle m’a dit de m’imaginer dans un endroit agréable.
Je rêve que je porte le pull qu’elle m’a tricoté. Je l’aperçois au loin, une étoile de mer au creux de ses mains. Elle se déplace par à-coups, comme photographiée par un appareil en mode rafale. L’océan nous lèche les pieds, déterminé à nous engloutir. »

 

Rhine est un personnage qui me plaît beaucoup. Comme dans le premier tome, elle conserve son recul face aux personnes qu’elle rencontre. Elle porte un regard juste sur eux et offre une vision exempte de manichéisme sur les personnes qui l’entourent. Elle sait que chaque personne possède un peu de mauvais et de bon en lui… même si parfois, il faut creuser pour trouver le bon.
Les souffrances psychiques du premier tome deviennent physiques dans ce deuxième tome et c’est d’autant plus bouleversant.
Gabriel, personnage important du premier tome, est beaucoup plus présent dans cette suite. Il est le compagnon de Rhine, donnerait sa vie pour elle… et c’est réciproque. Je le trouve adorable, mystérieux aussi car, finalement, après deux tomes, je me rends compte que je ne connais ni son histoire ni ses réelles motivations dans cette fuite…

 

« Fugitive » nous parachute une nouvelle fois dans l’univers cruel où évolue Rhine éprise de bonheur et de liberté.
Après seulement quelques pas dehors en compagnie de l’attachant Gabriel, la voici jetée de force dans un autre enfer.
Une autre facette de l’univers dystpique de ce roman apparaît, Rhine plonge dans la chaleur, les relents de parfum et de sueur d’une ‘Fête forraine’. Sous les ordres de Madame, elle se retrouve soumise au bon vouloir d’hommes riches.
Néanmoins, Rhine va y trouver un refuge et une aide inattendus… parce que rien ne peut être pire que l’enfer d’où elle vient.

 

Un tome palpitant où Rhine devient autre chose qu’une simple énième jeune fille mariée de force avant de mourir. Son personnage est approfondit, le secret de ses yeux est effleuré, elle fuit vers ses origines…
Mais les épreuves se dressent sans cesse sur le chemin de Rhine et Gabriel, qui doivent faire preuve de courage.
Cette fuite est aussi l’occasion de nous mener vers de nouveaux horizons. J’ai aimé quitter le huis-clos du premier tome et en apprendre plus sur cette société.

 

Petit reproche tout de même, la deuxième moitié du roman m’a semblé répétitive ; j’attendais le nouveau déclic qui ferait avancer l’histoire. Heureusement, il tarde à venir mais arrive quand même !

 

Pour conclure, « Fugitive » de Lauren DeStefano est un bon deuxième tome qui développe le personnage de Rhine et ouvre les horizons de cet univers dystopique. Je suis impatiente de connaître la suite.

 

Castelmore (août 2012) – 320 pages – 15€20 – ISBN : 978-2362310607

« Rhine rêvait de liberté… Elle s’est enfuie de sa prison dorée avec son ami Gabriel. Dans un monde impitoyable où l’espérance de vie ne dépasse pas vingt-cinq ans, la malveillance des hommes est pire que la mort.            
  Échappée d’un enfer pour plonger dans un autre, Rhine devra faire preuve d’un courage exemplaire pour accomplir son rêve de liberté et et profiter des quelques qui lui restent à vivre. »

Traduction : Tristan Lathière

Titre VO : The Chemical Garden, book 2: Fever (2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *