Genesis de Bernard Beckett

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

Anax va enfin passer son examen pour entrer, en tout cas c’est ce qu’elle espère, à l’Académie. Le sujet qu’elle a pris est au centre de l’histoire mais son interprétation risque de rendre sa position difficile.

Ce roman est tout simplement excellent… Nous allons suivre les cinq heures d’examen de la jeune Anax face à ces examinateurs et allons découvrir l’histoire après une guerre bactériologique mondiale…

La partie de l’histoire choisie par Anax est celle qui a entraîné l’accélération de la chute de la République, chute liée à l’ “humanité” d’un de ses membres. Le fait de découvrir la civilisation à travers l’histoire est très intéressante et pleine de suspense : on essaie de comprendre les tenants, les aboutissants et surtout les raisons de la réserve des Examinateurs.

Et pourtant, la fin ne pourra que nous surprendre même si, en tant qu’adulte, j’ai senti une partie du dénouement s’approcher inexorablement au cours de l’histoire. Le format de ce récit, sous forme de dialogue, le rend très accessible et si une certaine maturité risque d’être nécessaire pour comprendre l’ensemble de l’histoire, il est lisible dès 10 ans par des enfants habitués à lire.

Anax est prête à affronter le jury. Pendant cinq heures, face à trois examinateurs, elle va montrer qu’elle connaît bien son sujet. Mais plus elle en dit, plus elle referme son propre piège…

Un thriller futuriste d’une ingéniosité stupéfiante et une grande question : que signifie être un humain ?

Gallimard Jeunesse (Octobre 2010) – Pôle fiction fantastique – 223 pages – 5.60€

Traduction (Néo-Zélandais) : Laetitia Devaux
Titre Original :
Genesis (2009)
Couverture : Gray318

Genesis de Bernard Beckett, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *