Gl

Tout va de mal en pis dans le royaume d’Anglèbe… Le roi refuse de mourir de la même façon que ses ancêtres c’est à dire moyennant un retour sous l’état spectral… Il préfèrerait nettement pouvoir jouir tranquillement de sa non vie sans supporter davantage son entourage.
Pour parvenir à ces fins, il s’entourera d’un nombre d’incompétents phénoménal.
Durant ce temps, Glückster s’arrangera pour récupérer petit à petit les rênes filantes du pouvoir notamment en ce débarassant de cette famille trop proche qui pourrait demander héritage du trone…

Cette oeuvre de Pascal Françaix s’inscrit nettement dans la parodic fantasy…
Vous commencez par prendre une histoire d’Héroïc Fantasy classique alliant un roi sur le déclin, personnage voulant absolument le pouvoir – et là de façon radicale -. Nous retrouvons toute la sauvagerie des oeuvres classiques de fantasy avec néanmoins un bémol : les méthodes d’assassinat sont quand même plus recherchée (tué par un abus volumétrique de boisson alcoolisé).
Le véritable délice tient au style lui-même… Un vrai chef d’oeuvre !
Je pense quand même qu’un lecteur non habitué aux littératures de l’imaginaire va avoir la sérieuse impression d’être tombé parmi les fous !!! Quand aux autres, je vous invite quand même à le lire de façon concentrée de manière à être surs de ne pas vous perdre…
L’interview pour bientôt, je la prépare 😉

Tout va de mal en pis dans le royaume d’Anglèbe… Le roi refuse de mourir de la même façon que ses ancêtres c’est à dire moyennant un retour sous l’état spectral… Il préfèrerait nettement pouvoir jouir tranquillement de sa non vie sans supporter davantage son entourage.
Pour parvenir à ces fins, il s’entourera d’un nombre d’incompétents phénoménal.
Durant ce temps, Glückster s’arrangera pour récupérer petit à petit les rênes filantes du pouvoir notamment en ce débarassant de cette famille trop proche qui pourrait demander héritage du trone…

Rien ne va plus en païs d’Anglèbe. Après moult années d’un règne bonasse, le Rouy Edohar est mourant. Afin d’éviter le désagrément d’un retour sous forme spectrale – funeste tradition n’ayant épargné aucun de ses prédécesseurs – Sa Grabataire Altesse s’est entourée des plus éminents thanaturges du Rouyaume, lesquels doivent procéder aux rites clamsatoires destinés à lui assurer un bon courage vers l’Autre Monde… mais la chose n’est pas zézée, loin de là. Pendant ce temps, le boxon se propage parmi les successeurs potentiels du futur fantôme du Neyant. Le dyouk de Glükster, frère d’Edohar et nain de torve gamelle, est le plus achargneux des prétendants au Bonnet d’Astragan. Il ne reculera devant rien pour grimper sur l’Estrade. Zigouillages, étripages, sorcellerie et autres manicrasses, tout lui sera bon pour établir son règne de violences et d’infamies…
Octobre (Octobre 2005)345 pages 19.00 € ISBN : 2-915-62107-1 Couverture : Marc Simonetti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *