gogos contre-attaquent (les) de Frederik Pohl

Tenny Barb est un redacteur publicitaire 3 étoiles, le top du top.Il est nvoyé en mission sur Venus par son agence, afin de recruter des consommateurs qui regrettent d’avoir émigré sur Venus, afin d’en faire des espions et des saboteurs. Alors qu’il allait repartir sur Terre, il est poussé sous un train par des autochtones, mais échappe de peu à la mort. Après un bref séjour à l’hopital, il commet encore une bourde diplomatique lors de son diner d’adieu, avantd ‘être embarqués sous sédatifs dans la navette vers la Terre. Alors qu’il pensait sa compagne Mitzi Ku morte dans la collision avec le train, elle réapparait un peu amoché, ayant embarqué dans la même navette alors qu’elle voulait rempiler sur Venus.
A son arrivée, elle recoit plusieurs millions de crédit d’indemnités dans son procès contre la compagnie d etrain, et Tarb n’a rien!! Alors qu’elle est promue dans les echelons supérieurs, tenny tarb tombe sur une publicité pour Du Mokie-Koke, une boisson provoquant la dependance. Devenu accro, il est viré et se retrouve à la rue. Il est alors soumis à la conscription, l’armée ayant besoin de soldats pour soumettre quelques refractaires à la consommation.

Pas trop mauvais, Pohl est bien meilleur que je ne le pensais, surtout que j’ai eu ce livre pour 1e neuf!! Non sinon, c’est vraiment du tout bon. Il reprend avec succès une oeuvre d’un autre auteur pour en faire une séquelle somem toute assez bien réussie. Le suspense est haletant, les rebondissments nombreux, l’humour omniprésent. Un vrai anti-héros ce Tenny Trab, il n’a que des ennuis et peu de consolations.
On peut en outre remarquer que ce livre est du cyberpunk avant l’heure. La même année sort Neuromancien de Gibson, et finalement entre le cyberpunk et ce livre de Pohl, il n’y a pas de différences. Nous sommes toujours dans cette dénonciation des travers de la société entamée par Brunner, là la consommation est en cause.

Sur Terre, devenus omnipotents, les publicitaires sont désormais prêts à tout, y compris la guerre à coup de projecteurs limbiques, de techniques de conditionnement et de suggestion hypersophistiqués pour réduire les derniers foyers de réfractaires au Dieu Consommation. Mais chez les écolos exilés de Venus, la resistance s’organise. Ceux qui ne veulent pas arroser leur Poulgrain de Surcafé en y trempant des mouillettes de Co-Pain, l’oeil rivé sur l’Omni-V, ceux qui refusent les offres promotionneelles et les objets en similivoire véritable ont décidé de reprendre le flambeau de M.Courtenay. Trente ans plus tard, sans Cyril M. Kornbluth, mais avec une verve juvénile qui lui rend hommage. Frederik pohl reprend lui aussi le flambeau pour nous raconter la revanche des gogos.
Denoël présence du futur (1994)250 pages ISBN : 2-207-50396-8
Traduction : Jean Bonnefoy
Titre Original : The Merchant’s war (1984)

Couverture : Mandy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *