Grav

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Liste des nouvelles

Johnny Mnemonic (Johnny Mnemonic, 1981)
Fragments de rose en hologramme (Fragments of a hologram rose, 1977)
Le genre intégré (The belonging kind, 1981), écrite avec John Shirley
Hinterlands (Hinterlands, 1981)
Etoile rouge, blanche orbite (Red star, winter orbit, 1983), écrite avec Bruce Sterling
Hotel New rose (New rose hotel, 1981)
Le marché d’hiver (The winter market, 1986)
Duel aérien (Dog fight, 1985), écrite avec Michael Swanwick
Gravé sur chrome (burning chrome, 1982)

Hotel New Rose

William Gibson n’est pas un écrivain de science fiction comme les autres. Hotel New Rose s’inscrit dans cette philosophie d’écriture propre à l’auteur. Gibson c’est compliqué à suivre, Hotel New Rose l’est aussi. Gibson c’est un univers personnel, Hotel New Rose se déroule dans un entrepôt de cercueil… Donnez ce texte à lire, sous le cachet auteur anonyme, à un lecteur de Gibson, il y reconnaîtra du Gibson.

Hotel New Rose raconte l’histoire à la première personne de deux “agents à la dérive sur la force obscure de la mer intertrust “. Plus simplement, deux employés qui décident de doubler leur patron. Ce qui m’a séduit dans cette nouvelle, c’est la qualité de l’écriture de Gibson mise au service de son imagination visionnaire. Son style sert à merveille le sens et l’histoire de son texte. C’est une nouvelle noire, les personnages sont noires, les situations sont noires. De plus, Gibson décrit avec talent un monde ” techno-industrielle ” dans lequel les grandes corporations ont tous les droits. Les grands pivots de ce monde apocalyptique ne sont plus les Etats mais les intérêt privés des Corporations. Ainsi certains lecteurs y verront un écrivain engagé, qui décrit le tout libéral de son pays d’origine (USA). J’y vois plutôt un conte à la sauce Grimm. Un conte dans lequel le sentiment d’amour, même suranné, reste la seule alternative à la condition du narrateur. Gibson pour l’ambiance qu’il réussit à insuffler dans ses écrits est un auteur à ne pas snobber. Hotel New Rose mérite l’attention des lecteurs n’ayant jamais lu Gibson. Pour ceux ayant lu Neuromancien ou Johnny Mnémonic, cette nouvelle n’est qu’une autre histoire.

Hotel New Rose est aussi dans Fragments de rose en hologramme aux éditions Librio

Jusqu’à aujourd’hui, Case était le meilleur hacker à croiser sur les autoroutes de l’information. Le cerveau directement relié à la matrice, il savait comme personne se frayer un chemin parmi les labyrinthes du cyberspace et pirater des données confidentielles pour le compte de ses clients richissimes. Mais il a commis l’erreur de vouloir doubler un de ses employeurs qui, en guise de représailles, l’a amputé de son système nerveux, le privant ainsi de son accès à la matrice. De retour dans la prison de chair de son corps, Case tente de s’échapper à nouveau par le biais des drogues, jusqu’à ce qu’une obscure consipiration lui offre une seconde chance… mais à quel prix.
J’ai Lu (septembre 2007)1017 pages 29.00 € ISBN : 9782290006191 Titre Original : Burning Chrom (1986)

La Découverte

Grav, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *