Guerre du Paradis (La) de Stephen Lawhead

Chant d’Albion (Le) 1

Simon et Lewis sont deux étudiants qu’un grand fossé sépare tant dans le physique, que dans leurs origines… Pourtant, leur entente est telle Lewis finira par suivre Simon qui s’est mis en tête d’aller voir l’auroch qui est mystérieusement apparu en Ecosse.
Lewis met cette volonté de Simon de chasser le dahu à son excentricité ; pourtant, Simon va commencer à avoir des attitudes suprenantes jusqu’à sa disparition dans un stern…

Le chant d’Albion me semble bien parti pour être un très bon cycle.
Déjà Stephen Lawhead à rendu ses personnages crédibles – bien que correspondant à un stéréotype classique de la littérature. L’opposition entre Lewis et Simon est un vrai plaisir et l’on se demande à quel moment Lewis finira par lâcher son excentrique ami…
Ce qu’il ne fera qu’à sa disparition pensant à une mauvaise plaisanterie de son accolyte.
Pourtant, l’intérêt réside dans cette façon de nous présenter autrement les légendes celtiques et aussi dans cette façon de décrire d’un côté la violence des combats et de l’autre la beauté des combattants…

Délaissant les rues d’Oxford pour les brumes des Highlands d’Ecosse, Lewis Gillies et son camarade se trouvent brusquement transportés au coeur d’une bataille sanglante, cernés par des guerriers celtes hurlant à pleins poumons. Projetés malgré eux dans cet autre monde, ils vont devoir apprendre très vite à survivre au milieu des barbares, mais aussi à assumer un destin bien peu en rapport, avec leur ancienne vie…
Stephen Lawhead est né en 1950 à Keamey dans le Nebraska, il vit aujourd1ui à Oxford en Angleterre. Après les cycles de Pendragon et celui du Roi Dragon, voici le premier tome d’une nouvelle trilogie à très grand spectacle, par un maître du genre!

Points Fantasy (Janvier 2007)568 pages 7.80 € ISBN : 9782757802724
Traduction : Thierry Loisel
Titre Original : The Paradise War (1991)

Couverture : Dagli Orti
Buchet Chastel 1997

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *