Guerres de Fer (Les) de Paul Kearney

Les Monarchies divines 3

«Les rois hérétiques » m’avait laissé un sentiment mitigé me demandant si les fils de l’intrigue n’avaient pas été dévoilés beaucoup trop tôt. Qu’en est il de ce troisième épisode? Tout d’abord, ça part très vite, comme son titre l’indique, ce livre parle de guerre et surtout de celle se déroulant en torunnie. C’est donc toujours aussi sombre et même si Corfe connaît l’ascension qu’on attendait de lui, il doit non seulement faire face à un ennemi supérieur en nombre mais en plus à une bureaucratie oppressante. En mettant en scène une société où les beaux parleurs trouvent leur compte face aux véritables soldats , il fait écho à notre propre monde. De plus, même si le récit des batailles de Kearney n’atteint pas le coté épique d’un Tolkien, il est, on ne peut plus réaliste. A son écoute, on imagine très bien les combats et les mouvements de troupes dans sa globalité si bien que «les guerres de fer » ressemble à un wargame littéraire. Ce roman se lit donc d’une traite et se termine, est ce volontaire? en pleine action. De quoi, se précipiter vers la suite.

Le querre et l’hérésie déchirent le continent de Normannie. D’un côté, les armées medruks poursuivent leur inexorable avancée ; de l’autre, le roi d’Hebrion, prisonnier du coma, voit sa capitale tomber en ruine, tandis que sa maîtresse et sa promise se battent pour le pouvoir. Au coeur de chaos, un nvaire dévasté aborde la côte hebrionienne : l’explorateur Richard Hawkwood revient d’un voyage qui lui a permis de découvrir le mythique continent occidental. Mais une présence terrifiante est tapie dans ses soutes…
Points Fantasy (Octobre 2006)303 pages 6.00 € ISBN : 2-757-80167-8
Traduction : Marie-Claude Elsen
Titre Original : The Iron War (1999)

Couverture : Benjamin Carre
du Rocher 2005

Laisser un commentaire