Harry Potter et le prince au sang mêlé de J.K. Rowling

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Harry Potter 6

Est-il encore besoin de présenter Harry Potter, ce jeune sorcier qui a la particularité d’être le seul à avoir survecu à une attaque de Celui-dont-on-ne-doit-pas-dire-le-nom y perdant par l’occasion ces deux parents et recoltant une cicatrice en forme d’éclair sur le front ?
A l’age de 11 ans, Dumbledore l’invitera à rejoindre Poudlard, l’école de magie, pour 7 ans.
Il sera confronté à son passé en même temps qu’il progressera en magie et se rendra compte que Vous-savez-qui n’est pas aussi mort que l’on pourrait le penser. Soutenu par Dumbledore, le responsable de l’école, il traversera sans trop de dommages les différentes épreuves. Ces amis Ron et Hermione l’aidant aussi.
Quand nous les avions quittés, le ministère de la magie venait de reconnaitre le retour de Lord Voldemort et le combat qui sera livré à la fin à l’intérieur du ministère – pour récupérer une prophétie – verra entre autres la mort de Sirius Black, le parrain d’Harry… Prophétie qui annonce clairement que l’un ne peut pas vivre tant que l’autre vit…

Le premier ministre anglais reçoit la visite du nouveau ministre de la magie suite à l’eviction de Fudge et c’est l’ancienne tête des Aurors qui sera nommé.
L’heure est grave puisque les Mangemorts commencent, sur ordre de Voldemort probablement, la campagne de terreur marquée par des morts en série.
De son côté, Sévérus Rogue (Snape en anglais) reçoit la visite de Béatrice Lestrange et de la mère de Draco Malfoy ; cette dernière lui demande incessament de protéger son petit fils, mis en première ligne dans les plans de Voldemort suite au “raté” de son père Lucius actuellement à Azkaban.
Harry Potter va quitter la maison des Dursley pour rejoindre l’école pour sa sixième années, ces examens en poche et l’esprit peu tranquille suite aux évènements passés…
Sirius est mort, Lupin est envoyé enquêté parmi les loups garous et les autres membres de l’Ordre du Phoenix ne sont pas dans des missions moins dangereuses…

Tout d’abord, je précise que je l’ai lu en anglais ce qui fait que je ne mettrais aucune remarque sur le style n’ayant pas le niveau requis :p
Ce qu’on peut dire en tout premier lieu sur cet avant dernier volet des aventures du petit sorcier à la cicatrice, c’est qu’il est bien plus noir que tous les précédents volumes.
Plus noir d’abord parce que certains espoirs restant à la fin du cinquième volume (je pense notamment au retour de Sirius Black) se révèle totalement infondés…
Noir encore puisque les personnages se retrouvent dans des situations et dans des états effrayants.
Noir encore parce que le mal marque des points.
Par contre, le revirement de notre ami Rogue me laisse sceptique : nous voyons ce revirement des les premières pages et j’ai plus l’impression qu’il s’est trouvé “coincé” et en conséquence obligé de faire le serment de sang avec la mère Malfoy… D’autant qu’il est censé alerté l’ordre du Phoenix sur les activités des Mangemorts ! Donc je lui laisserais encore le bénéfice du doute… Bien que rien ne soit en sa faveur.
Le personnage de Malfoy prend aussi une autre dimension en vue des évènements… Sans les dévoiler, je pense qu’il n’a pas le charisme d’un Mange-Mort et qu’il fera son mea culpa pour retourner dans le droit chemin.
Quand à notre ami Nelville, que l’on pensait devenir un personnage clé, il semble que le soufflé soit retombé, on ne le voit pratiquement pas dans ce volume mais peut-être pour avoir une sortie plus importante dans le combat final ??
L’histoire est très bien construite et des éléments anodins des précédents volumes vont prendre tous leur sens ici.
Le dernier volume s’annonce exceptionnel tant l’histoire semble déjà écrite

Si vous voulez en parler (attention des éléments clés et même la fin est révélée) : venez sur le sujet Harry Potter

Christophe:
Je viens de finir le sixième (moi aussi en anglais) et je suis plus réservé. Il est vrai que la fin est époustouflante et triste à souhait mais de nombreux défauts subsistent. tout d’abord l’adversaire de Harry Potter est plat au possible, on apprend tout le long du volume son histoire banale et sans surprise, heureusement que le personage complexe et torturé de Severus Snape (Rogue en français) est là pour relever le niveau. Ensuite, JK Rowling a toujours autant du mal à gérer les histoires d’amour de ses personnages, qui sont toujours aussi convenu. Enfin, le rituel scénaristique (début pendant les vacances d’été chez les Dursley, milieu autour de noël, dénoument vers les éxamens de fin d’année) commence à s’user. Bref, on s’ennuie ferme pendant au moins les 2/3 du livre avant que le suspense et l’action (incontestablement le point fort de l’auteur) ne reprennnent les commandes.
Toutefois je conseille la lecture de ce livre (si on a lu les précédants) car il marque le passage d’Harry Potter à l’âge adulte et pose des bases très intéresantes pour le dernier volume qui pourrait bien être un chef d’oeuvre.

Folio Junior (Septembre 2011) – 747 pages – 11,70 € – 9782070643073
Traduction :
Jean-François Ménard
Titre Original : Harry Potter and the Half-Blood Prince (2005)
Couverture : Gray318

Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione.
Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ? Dans quels extraordinaires voyages au coeur de la mémoire va-t-il l’entraîner ? 
Gallimard Jeunesse (1er octobre 2005)9.99 € ISBN : 2-070-57267-6 Titre Original : Harry Potter and the Half-Blood Prince (2005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *