Harry Potter et l’ordre du Phénix de J.K. Rowling

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Harry Potter 5

Dans la coupe des sorciers, notre apprenti sorcier, qui était alors en quatrième année à l’école magique de Poudlard, devait encore une fois de plus faire face à Lord Voldemort, le plus terible sorcier ayant existé et qui est censé être mort…
Il remportera la coupe de Feu mais il devra ramener le corps de Cédric Diggory, un autre élève de Poudlard, mort de la main de Celui-dont-on-ne-doit-pas-dire-le-nom…

Comme durant chaque période de grandes vacances, Harry Potter, que l’on ne présente plus, doit rester chez son oncle Vernon et sa tante Pétulia au 4, privet Drive… L’ambiance est égale à elle-même : Harry doit subir à longueur de temps les sacarsmes et les insultes de la seule famille qui lui reste alors qu’il préfèrerait bien évidemment être à l’école de magie de Poudlard…
Pourtant, notre jeune ami est tendu : suite à son combat face à Voldemort, il sait que les massacres vont revenir et c’est donc avec une appréhension grandissante qu’il écoute les informations tous les soirs ; son parrain Sirius va-t-il être repris par les Détraqueurs pour être remis à Azkaban la prison des sorciers ?
Personne ne lui donne de nouvelles du monde de la magie, pas plus son parrain que Dumbledore ou encore ses amis Hermione et Ron et l’énervement commence à sérieusement le gagner… Il faudra attendre que des Détraqueurs l’attaquent pour qu’il s’apercoive qu’il était sous étroite surveillance !
Revenu auprès des sorciers, plus précisément ceux de l’ordre du Phoenix, groupe auquel ont appartenu les parents d’Harry, il apprendra le pourquoi de ce silence : le ministre de la magie, et donc tout le ministère par contre coup, ne croit absolument pas au retour de Vous-Savez-Qui et considère que Harry n’est qu’un menteur couvert par un directeur d’école qui commence décidément à se faire vieux…
Il va être difficile de lutter ouvertement contre un revenant, d’autant plus si le ministère n’y met pas du sien !

Allan : On l’attendait depuis plus d’un an ce cinquième volume d’Harry Potter : en valait-il la peine ? la réponse est Oui… Loin de s’essouffler, les personnages commencent à vraiment prendre de l’ampleur : là où on n’avait avant une espèce de «Super-Héros » en la personne du petit Potter, nous trouvons dans le cinquième volume, un Harry adolescent avec tous les tourments inhérents à cet âge…J’ai entendu certains dire que cela était lassant, mais ça rend néanmoins le personnage beaucoup plus crédible !

Au niveau de l’intrigue, ça se corse : s’il est vrai que l’action commence dès le début avec l’attaque du jeune Potter par 2 Détraqueurs, rapidement, l’intrigue se tasse, permettant néanmoins de découvrir l’ordre du Phénix et les raisons pour lesquelles Harry devait être tenu à l’écart de l’ “actualité magique”… Ce qu’il ne comprend manifestement pas !!
Pourtant nous apprendrons énormément sur les personnages qui gravitent autour du survivant (ainsi que certains l’appelle) : notamment sur son père, sur Rogue (nous avons enfin l’explication de sa haine vis à vis du fils Potter) et sur Trelawney.
Les difficultés que pourrait rencontrer les plus jeunes lecteurs concerneraient à mon avis, les discussions “politique”… Pas facile d’expliquer à un tout jeune que le ministère de la magie, et principalement le ministre lui même, refuse de reconnaître le retour de Voldemort uniquement par volonté de se protéger de Dumbledore ; qu’à cela ne tienne, ils ont bien d’autre chose à regarder…
Cet étape dans la vie de Potter nous permet de dire sans l’ombre d’une hésitation que les deux derniers volumes risquent d’être très réussi…

Sophie : L’auteur a su faire évoluer les personnages : ils ont plus de caractère, se rebiffent parfois. Et c’est bien. On commence à mieux connaître l’histoire et le rôle de chacun. Et les suppositions sur la fin commencent à fleurir. Mais les rebondissements sont tellement nombreux à chaque tome que tout peut encore arriver. Sa longueur n’entrave en rien l’histoire : il n’y a pas de «temps morts » et l’histoire défile à grande vitesse. C’est un vrai plaisir. Vivement le prochain.

Léa : Certaines idées sont bonnes, notamment la découverte du Ministère de Magie dont on a si souvent entendu parler. Les personnages évoluent et prennent position, soutenus pas leurs convictions. Cependant, j’ai trouvé ce cinquième tome beaucoup trop long, surtout dans le premier tiers qui m’a laissé une impression d’ennui, et l’intrigue sans surprise, aux ficelles beaucoup plus grosses que dans le précédent volume. Je laisserai donc l’Ordre du Phénix aux fans et m’en retourne grommeler dans ma tannière en me demandant si je lirai la suite…

Folio Junior (Septembre 2011) – 1031 pages – 14,10€ – 9782070643066
Couverture :
Gray318

A quinze ans, Harry entre en cinquième année à Poudlard, mais il n’a jamais été si anxieux.
L’adolescence, la perspective des examens et ces étranges cauchemars… Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour. Le ministère de la Magie semble ne pas prendre cette menace au sérieux, contrairement à Dumbledore. La résistance s’organise alors autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours… D’une inventivité et d’une virtuosité rares, découvrez le cinquième tome de cette saga que son auteur a su hisser au rang de véritable phénomène littéraire.

Gallimard Jeunesse (3 décembre 2003)976 pages 9.99 € ISBN : 2-070-55685-9
Traduction : Jean-François Ménard
Titre Original : Harry Potter and the order of the Phoenix (2003)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *