Helliconia de Brian Aldriss

Helliconia est un monde situé à près de mille années-lumières de la Terre. Mais pourtant, il est peuplé d’humains à sa surface et en orbite. Ceux à la surface ont connu une lente mais inexorable régression, en revenant à l’antiquité. Certaines tribus vivent de la chasse à la surface, tandis que d’autres se terrent dans les cavernes, creusant de plus en plus loin pour échapper au froid qui sévit sur la planète.

Car la planète est en plein âge glaciaire, non pas du à des conditions atmosphériques comme sur terre, mais astronomiques. En effet, Helliconia se trouve dans un système à 2 étoiles. Elle fait une révolution de 480 jours auprès de la 1er étoile, Batalix, mais autour de la 2e, Freyr, il s’agit d’une révolution de près de 2500 ans. Et dans une année, il y a 4 saisons, très longues quand la révolution autour de l’étoile dure 2500 ans. Mais le printemps et l’automne durent peu, laissant la place à un été brûlant de 1200 ans, et un hiver glacial de 1200 ans. Dans de telles condition, il devient difficile de bâtir des civilisations stables et durables. Il faut tout recommencer à chaque fois.

Mais outre ces conditions difficiles, les humains doivent affronter un peuple autochtones, les phagors, qui éliminent systématiquement les humains rencontrés. Et les phagors transportent avec eux une tique, qui au début et à la fin de l’été transmet à chaque fois une maladie mortelle et incurable, la fièvre osseuse au début, la mort grasse à la fin.

En orbite, 5000 humains vivent à bord de l’Avernus. Ils se contentent d’observer l’évolution de la vie helliconienne, d’analyser et de comprendre ses mécanismes. Ils ne peuvent intervenir à cause précisément du virus qui y sévit.

Mais voilà que l’hiver touche à sa fin, la température monte et la chasse disparait au profit de l’agriculture. Les peuples se réveillent et se lancent à l’assaut du monde. Pour 1200 ans.

1982

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *