Histoire de Lisey de Stephen King

Et en résumé, ça te dit quoi ? Ben qu’il l’a plaqué. Qu’il a foutu le camp. Levé le pied, taillé la route, Jack, pris le Midnight Express Pour Le Pays Dont l’On Ne Revient Pas. Il a décampé pour les Territoires. Il a laissé la femme qui l’aimait de toutes les fibres de son corps et de toutes les cellules de son cerveau pas plus malin que ça, et elle n’a plus maintenant que sa toufue…carcasse… de merde sur les bras.

Lisey est la femme du célèbre écrivain Scott Landon qu’elle avait épousé 25 ans auparavant… On devrait d’ailleurs dire que Lisey était la femme de Scott Landon puisque le célèbre écrivain est désormais aussi mort qu’on peut l’être. Et Lisey, qui au final n’avait vécu que pour lui, va se retrouver à devoir affronter une vie qu’il remplissait entièrement. Et rien ne lui sera épargné que ce soit au niveau familial avec la nouvelle crise de sa sŒur Amanda ou encore le harcèlement des anciens collègues de son mari qui tiennent absolument à retrouver de nouveaux romans à publier.
Lisey va replonger et revivre toute sa vie avec Scott et se remémorrer notamment tous les problèmes, sévices ou autre de la jeunesse de celui qui est devenu un des meilleurs écrivains américains.

Etrange histoire que celle que nous conte Stephen King dans l’ Histoire de Lisey : on y voit très nettement les inquiétudes de l’écrivain quand au devenir de Tabitha (pour ceux qui ne la connaîtraient pas il s’agit de sa femme, elle-même écrivaine) une fois sa fin arrivée. On ressent notamment toute la réflexion qui a du le torturer suite à son accident en 1999.
Car aucun moyen d’en douter, beaucoup d’éléments dans son roman nous font penser à la propre histoire de l’écrivain jusque dans cette citation qui reprend des propos qu’il a tenu il y a quelques années maintenant : Je suis fou. J’ai des délires et des visions. Je les écris, c’est tout. Je les écris et les gens me paient pour les lire. Autre point de concordance avec l’auteur, les problèmes d’alcool (qu’il reconnaît notamment dans les deux derniers volumes de la Tour Sombre) ; Les sŒurs de Tabitha sont 5 ; Stephen King n’a qu’un grand frère..
Mais ce n’est pas uniquement ça : ce livre est poignant, et c’est vraiment un roman qui se classera à part dans la bibliographie du maître du suspense… Le fantastique n’est que très peu présent, à tel point qu’on ne le voit surgir au final qu’au milieu du récit alors que tous les éléments auraient pu nous faire auparavant penser à un glissement progressif de Lisey dans la folie…
Vraiment, ce livre est bourré de sentiments humains, pas le larmoyant, pas la pauvre veuve éplorée qui ne va passer son temps qu’à se morfondre, mais bien le courage d’une femme face à des évènements incompréhensibles.

Lisey est la femme du célèbre écrivain Scott Landon qu’elle avait épousé 25 ans auparavant… On devrait d’ailleurs dire que Lisey était la femme de Scott Landon puisque le célèbre écrivain est désormais aussi mort qu’on peut l’être. Et Lisey, qui au final n’avait vécu que pour lui, va se retrouver à devoir affronter une vie qu’il remplissait entièrement. Et rien ne lui sera épargné que ce soit au niveau familial avec la nouvelle crise de sa sŒur Amanda ou encore le harcèlement des anciens collègues de son mari qui tiennent absolument à retrouver de nouveaux romans à publier.
Lisey va replonger et revivre toute sa vie avec Scott et se remémorrer notamment tous les problèmes, sévices ou autre de la jeunesse de celui qui est devenu un des meilleurs écrivains américains.

Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. À sa mort, désemparée, Lisey s’immerge dans les papiers laissés par Scott, s’enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres qu’il fréquentait…

Histoire de Lisey est le roman le plus personnel et le plus puissant de Stephen King
Albin Michel (Septembre 2007)568 pages 22.00 € ISBN : 9782226179692
Traduction : Nadine Gassie
Titre Original : Lisey’s story (2006)

Couverture : Mark Stutzman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *