Histoires myst

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.0/10 (1 vote pris en compte)

Voici un recueil de 13 nouvelles du maitres de la Science-Fiction déclinée pour cette fois sur le mode du roman policier…

Chante-cloche (The singing Bell – 1954) : Louis Peyton, criminel reconnu, réussit systématiquement à échapper à la police grâce à son habileté. Il prépare le meurtre d’Albert Cornwell après avoir récupéré des chante-cloche sur la lune…

La pierre parlante (1955) : Vernadsky rencontre au cours d’une de ses interventions pour réparer un vaisseau, un homme qui a une pierre qui parle de prêt de 30 cm de diamètre ce qui signifie qu’elle a été récupérée sur un astéroïde très radioactif : il va tout faire pour connaitre les coordonnées et obtenir ainsi de l’avancement.

Le patronyme accusateur (1956) : La mort d’une des deux bibliothécaires apporte une vague de soupçons sur un professeur car il possède dans son bureau du cyanure de potassium, poison qui a tué la fille : pourtant, le poison est accessible à tous et comment faire pour trouver le vrai coupable.

La cane aux oeufs d’or (1956) : un fonctionnaire se rend chez un fermier qui ne cesse de harceler le ministère de l’agriculture pour comprendre comment une cane peut pondre des oeufs en or.

Cache Cash (1957) : Montie Harlow passe en procès pour vol.

A port Mars sans Hilda (1957) : Un employé du service galactique est sensé retrouver sa femme Hilda mais comme elle ne peut pas venir, il va en profiter pour voir sa maitresse sur Mars : seulement voilà une affaire urgente l’appelle.

Au large de Vespa (1958) : Trois hommes se retrouvent coincés dans une navette endommégée et doivent rejoindre une planète rapidement.

Anniversaire : les retrouvailles de nos trois rescapés prennent des allures d’enquêtes policières…

La poussière qui tue (1956) : Une vengeance dans le domaine de la science passera-t-elle inaperçue ?

Mortelle est la nuit (1956) : Le transfert de la matière risque d’être la cause d’un meurtre

Le carnet noir (1959) : un savant découvre le voyage dans le temps et demande à sa femme de l’aider à le prouver.

La bonne étoile (1962) : vol et chasse dans l’espace galactique…

La clef (1966) : La découverte de fragments de métaux sur la lune mais en difficulté la politique terrienne.

La boule de billard (1967) : un duel entre deux savants autour de la loi sur la relativité finira autour d’une table de billard


Isaac Asimov a décidemment de nombreux talents : en plus d’être l’auteur le plus créatif de l’histoire de la science-fiction, avec notamment le cycle des robots et le cycle de la fondation, il donne un nouveau sens au policier en prouvant que ce dernier n’est pas incompatible avec la SF… Toutes les histoires nous montre des vols ou meurtres plus étranges que ce qu’on voit d’habitude. Le personnage le plus intéressant, récurrent à plusieurs histoires, le docteur Urth peut même appeler l’Hercule Poirot de l’espace (bien qu’il refuse d’y aller…)


Folio (Janvier 2003)438 pages ISBN : 2-070-42680-7
Traduction : Michel Deutsch
Titre Original : Asimov’s mysteries (1954)

Couverture : Eric Scala
En savoir plus
Denoël 1969

Histoires myst, 8.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *