Howard Phillip Lovecraft

Naissance :1890
Mort :1937
Biographie :
Né le 20 août 1890 à Providence, Rhode Island USA.

il n’a que trois ans lorsque son père est interné dans un hôpital psychiatrique où il décédera cinq ans plus tard. Sa mère est elle-même très malade, et c’est une de ses amies qui élèvera Howard, la poétesse Louise Imogen Guiney.

Howard vit dans une demeure immense, propriété de son grand-père, au 454 Angell Street.
La demeure compte notamment une grande bibliothèque riche en ouvrages anciens, récits d’horreurs, précis d’astronomie et contes fantastiques. Le jeune enfant solitaire y passera de longues heures de lecture.

Howard P. Lovecraft écrit ses premiers poèmes à 6 ans, et sa première nouvelle fantastique à 13 ans : “The Beast in the Cave”, déjà du fantastique, sera publiée treize années plus tard.

Adolescent, il fonde un fanzine polycopié, The Rhode Island Journal of Astronomy et à 16 ans, il écrit des articles sur les phénomènes astronomiques dans le journal local.
De santé fragile, il arrête ses études avant l’université. Il s’inscrit dans une association de journalistes amateurs et échange une correspondance fournie avec plusieurs auteurs qui deviendront ses amis de plumes, notamment Clark Aston Smith, Robert Bloch et Robert E. Howard. r En 1921, il perd sa mère, Sarah Susan Philips. Comme son époux, elle souffrait de troubles psychiques graves liés à la syphilis.

Lovecraft se rend à New York en 1923 et fréquente un temps le Kalem Club, un cercle d’amateur de fantastique. Il réussit à faire paraître un premier récit dans ” Weird Tales ” en octobre 1923 : ” Dagon “. Il déteste New York mais il y rencontre Sonia Green, qu’il épouse en 24. Le mariage sera de courte durée : il quitte la ville l’année suivante.

De retour à Providence, la littérature ne lui assurant que de maigres revenus, il est contraint d’exercer divers plusieurs petits métiers pour vivre.

Il vit en reclus avec ses tantes – et à la fin de sa vie, avec une multitude de chats – dans la vieille demeure aux volets fermés. Il écrit la nuit. A part ca, il ne se nourissait guère que de fromage, de café et de crème glacée, parcourait toute la côte Est des Etats-Unis à la recherche d’antiquités , lisait Einstein et le Dr Jonhson.

A part ca, c’était un bon gros raciste commes il y en avait beaucoup à l’époque (KKK etc.) ce qui en fait, ne nous étonne qu’à moitié, il était quand même pas bien équilibré. Enfion il était moins raciste sur la fin de sa vie il apparait donc que la sagesse attend le nombre des années.

Howard Phillips Lovecraft meurt d’un cancer de l’intestin à 46 ans.

Lovecraft n’a jamais connu le succès. Une seule nouvelle fut publiée de son vivant, et ce fut grâce à un admirateur.

C’est son ami Derleth qui s’attachera, après sa mort, à le faire découvrir.
De nos jours encore, Lovecraft est plus connu en Europe que dans son pays d’origine.

(d’après le cafard cosmique)

Bibliographie :
“Toutes mes histoires, même si elles n’ont aucun rapport entre elles, se rattachent à une tradition, une légende fondamentale selon laquelle ce monde a été peuplé autrefois par les êtres d’une autre race; adeptes de la magie noire, ils ont perdu leur emprise sur cet univers et en ont été bannis mais ils continuent à vivre au dehors et sont toujours prêts à reprendre possession de la Terre.”
L’intérêt de l’oeuvre de Lovecraft réside en bonne partie dans la construction d’une mythologie extrêment détaillée dont découle toutes les mythologies terrestres : les loups-garous, les morts-vivants, les momies, les sorcières, les monstres marins, les maisons hantées, tout cela et biens d’autres horreurs sorties de l’imagination de LOVECRAFT s’intègre dans le vaste cadre du Mythe de cthulhu.

Cette mythologie se résume ainsi :

– Les Anciens, des créatures malines et supérieures à l’Homme vivent cachées dans des dimensions parallèles, guettant le moment de reconquérir cette Terre qui fut la leur.

– Les Hommes n’en savent rien, à l’exception de quelques chercheurs qui finissent tôt ou tard par disparaître ou perdre la raison.

– Les Anciens ont des complices humains, les Soggoths. Les personnages qui chez LOVECRAFT découvrent cette terrible vérité réussissent malgrè tout – c’est leur seule victoire – à nous laisser par leurs récits un panorama assez complet du panthéon des Grands Anciens : cthulhu lui-même, qui règne avec Dagon sur la cité sous-marine de R’lyeh, mais aussi Azathot, le dieu aveugle, Nyarlathotep, Yog Sothoth, Shub-Nigurath, etc, tous plus horribles les uns que les autres.

Le célèbre Nécronomicon [livre maudit inventé par Lovecraft], qui est l’oeuvre de l’Arabe fou Abdul Alhazred contient les formules d’invocations de ces démons. Le British Museum de Londres reçoit régulièrement des lettres de lecteurs qui souhaiteraiet le consulter !

Cette mythologie foncièrement pessimiste présente donc la réalité comme une sorte de cauchemard vivant où les Hommes et leurs cités vivent en sursis, menacés à tout moment, depuis la nuit des temps, par des entités répugnantes, aussi cruelles que puissantes.

On ne s’étonnera donc pas que le Happy End soit inconnu chez LOVECRAFT : on va tous y passer, c’est comme ça, il faut s’y faire…

pour l’interview, malgré de nombreuses invocations de Cthulhu,j’arrive pas à le contacter, alors rajoutons en sur la biblio.

1919
Par delà le mur du sommeil
Dagon
L’Image dans la Maison Déserte

1920
Le Témoignage de Randolph Carter
Les Chats d’Ulthar
Nyarlathotep
Le Chaos Rampant

1921
Ex Oblivion
Le Terrible Vieillard

1922
La Musique d’Erich Zann
La Tombe
Herbert West, le Réanimateur

1923
La Peur qui Rôde
Hypnos
L’indicible
Le monstre sur le seuil

1924
Le Molosse
Les Rats dans le Mur

1925
Le Temple

1926
Je suis d’Ailleurs
L’Appel de Cthulhu
La Cité Sans Nom

1927
La Couleur Tombée du Ciel
L’ Appel de Cthulhu

1928
Air Frais
L’affaire Charles Dexter Ward

1929
La Clé d’Argent
L’Abomination de Dunwich

1931
Celui qui Chuchotait dans les Ténèbres
Le cauchemard d’Innsmouth

1932
La maison de la sorcière

1934
A Travers les Portes de la Clé d’Argent

1935
Celui qui hantait les ténèbres

1936
Les Montagnes Hallucinées
Dans l’Abîme du Temps
Celui qui Hantait les Ténèbres

1937
Psychopompos
La Maison Maudite

(cohérence de la biblio non vérifiée, d’où des doublons)