Insigne du chancelier (L

C’est au Hall de fer que les parents d’enfants récalcitrants sont envoyés pour devenir les Lames du Roi.
Durendal y est envoyé et ressortira Lame après que son prime eût péri lors de la cérémonie le liant à son pupille. Durendal, bien que s’interrogeant quand à l’utilité d’attribuer une Lame au nobliaux, fera tout pour remplir sa mission et protéger son pupille de toutes les attaques dont il pourrait être victime car la Lame doit protéger son pupille au péril de sa vie.
Pourtant, le destin de Durendal sera bien étrange et fortement lié à celui du Roi Ambrose.

Ce premier volume des Lames du Roi va nous permettre tout d’abord de comprendre l’esprit qui règne au sein des Lames du Roi, un esprit empreint de courage, d’honneur et d’allégeance.
Bien sûr, s’il ne s’agissait que de cela tout serait très simple mais le sens du devoir ne va pas sans quelques “soucis”.
Une Lame doit dans le même temps secours à son pupille et obéir à son Roi, chose qui peuvent devenir rapidement incompatible dans le cas de Durendal.
J’ai trouvé l’ensemble bien mené et les personnages sont très bien travaillés, ce qui les rend énormément crédibles.
L’intérêt de ce volume est aussi de ne pas se cantonner à une intrigue mais bien de dérouler la vie d’une Lame hors du commun.
A conseiller donc…

Il est fort, sur la lande, où l’on envoie les enfants rebelles : le Hall de Fer.
Quand ils en sortent, des années plus tard, ils sont devenus les meilleurs épéistes du royaume. On appelle ces combattants d’exception les “lames du roi”. Le plus prestigieux d’entre eux est messire Durendal, dont ce livre nous conte la légende.
Un jour, le roi lui confie une périlleuse mission : partir à la recherche d’un vieux monastère, dans des contrées lointaines, sur les traces d’un espion mystérieusement disparu.
Pour honorer son serment, Durendal devra tout sacrifier, son amour, ses amis, et affronter de sombres machinations.

Le Livre de Poche Fantasy (Mars 2007)506 pages 6.95 € ISBN : 9782253120018
Traduction : Cédric Perdereau
Titre Original : The Gilded Chain – A tale of the king’s blades (1998)

Couverture : Laurent Beauvallet
Bragelonne 2004

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *