Interview d’Audrey Alwett

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

aalwettLes éditions ActuSF lance une nouvelle collection, appelée Bad Wolf, sous la houlette d’Audrey Alwett… Nous ne pouvions manquer l’occasion de lui poser quelques questions en attendant de pouvoir vous faire découvrir certains textes de la collection !

Avant toute chose qu’est ce que cache la collection Bad Wolf ?
Cacher des choses, nous ? Vous allez quand même pas nous faire une histoire pour à peine trois ou quatre auteurs séquestrés dans une cave ! En plus, ils préparent des super romans, on doit seulement les fouetter un tout petit peu, pas de quoi en faire un fromage !
Blague à part, Bad Wolf est une nouvelle collection de fantasy aux éditions ActuSF, dirigée par moi-même sous la houlette féroce de Jérôme Vincent. C’est une collection qui a du mordant, de l’esprit et des poils… J’ai dit des poils ? Je voulais dire de l’ambition. Voilà, c’est bien ça, l’ambition.

A l’origine un label, Bad Wolf est désormais une collection au sein d’Actu SF : pourquoi ce changement ?
Initialement, le Label Bad Wolf était un groupement d’auteurs qui publiaient leurs livres en numérique. L’idée était de rassembler un lectorat autour d’un premier événement avant de paraitre en édition traditionnelle pour faire encore plus de bruit. Le principe de la boule de neige, si vous préférez. Ou de la boule de poils. C’est plutôt réussi, on est contents du résultat.

En termes de choix d’auteurs, quelle est la ligne choisie ?
On les choisit tous intelligents, passionnants, talentueux, plein d’éthique et poilus. Je trouve que ça fait pas mal de critères déjà.
En fait, Bad Wolf est dans la continuité de ce que fait déjà ActuSF. C’est à dire que ça ne nous intéresse pas vraiment de publier une fantasy hyper classique que d’autres maisons d’édition mettent déjà très bien en avant. Par ailleurs, j’ai à coeur de travailler aussi sur des questions de sexisme et de racisme. Ce sont des sujets sur lesquels les auteurs de Bad Wolf sont plutôt volontaires pour se pencher, quand ce n’est pas déjà leur propre cheval de bataille.

Il est question de jeu aussi, tu peux nous en dire plus ?
Sûrement pas, j’en ai déjà trop dit ! Déjà qu’il y aura un tas de lots géniaux à gagner, comme des bouquins ActuSF, un dessin original du grrrrand Jean-Louis Mourier, des mugs, des ex-libris, ect…. Et tout ça en échange de quoi ? Simplement trouver le jeu littéraire commun auquel les auteurs de Bad Wolf se sont adonnés dans chacun de leur roman ! (car ces petits sournois sont tous complices !) En plus, les lots augmentent à chaque nouvelle parution. Donc, non, vraiment, je préfère ne pas en dire davantage. Mieux vaut que tout le monde ne soit pas au courant.

Quel est le rythme de parution envisagée ?
Pour le moment, on envisage trois ou quatre publications par an. On démarre en douceur. On verra ensuite pour faire grossir la meute. Mais pour être honnête, ça va surtout dépendre des manuscrits qu’on reçoit.

Interview d'Audrey Alwett, 10.0 out of 10 based on 1 rating

1 commentaire sur “Interview d’Audrey Alwett”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *