Interview : Franck Braems

Réalisée par :Mail
Date :Octobre 2007
Allan : Que représente pour toi Cal de Terre ?
Franck : Ce que représente pour moi Cal de Ter : pour moi, c’est le cheminement d’un homme qui s’est retrouvé sauvé de sa planête, promise à la destruction par la folie des hommes, et qui se voit offrir une chance de recommencer une civilisation en évitant les erreurs qui se sont produites, et qui ont amené à son exil. On peut également y voir une intention du Destin, je ne parlerai pas de divinité, qui voulait donner une seconde chance à la civilisation humaine.

Allan : -Dans quelle optique as-tu accepté ce défi ?
Franck : J’ai découvert l’écrivain P.-J. Hérault en lisant “La planête folle”, et “Hors contrôle”, alors que j’étais hospitalisé. N’ayant que ça à faire, j’ai lu, relu, rerelu ces deux histoires, et j’y ai trouvé des pistes de réflexion. Par la suite, j’ai acheté et dévoré toutes ses histoires. Pour moi, écrire une suite à ça, c’était à la fois pour retrouver l’univers de Cal de Ter, y mettre mon point de vue, et rendre hommage, surtout ça, en fait, à PJ Hérault.

Allan : Quel regard portes-tu sur le résultat ?
Franck : Pour mon résultat personnel : En fait, j’avais plusieurs idées de suite, que je comptais suggérer à PJ Hérault, mais comme de nos discussions diverses et de ce que j’en avais retenu, il ressortait qu’il avait abouti le cycle de ses histoires. La fatigue qui envahit Cal à chaque réveil, et qui est de plus en plus marquée, c’était aussi celle de l’écrivain, qui, à mon sens, ne trouvait plus le même plaisir à écrire les histoires de Cal et Giuse, et avait en tête d’autres personnages qui venaient réclamer de naître sous sa plume. Pour le résultat collectif : Je suis heureux de voir qu’il y a beaucoup de monde qui a apprécié autant que moi de lire ses histoires-là, et qui
n’avaient pas plus envie que moi de voir disparaitre le personnage de Cal. Finalement, Cal, c’est un être humain lambda, avec ses doutes et ses colères, ses joies et ses peines, c’est toi, c’est moi… Qui sait comment il réagirait, dans une situation similaire ? Il y en a qui profiteraient de la situation pour se faire une vie en or et s’imposer comme une divinité, d’autres qui ne feraient rien. Cal, lui, a choisi d’aider son prochain, et en celà, j’aime le personnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *