Interview : Laurent Whale

Réalisée par :Mail
Date :octobre 2007
Allan : Que représente pour toi Cal de Ter ?
Laurent : Cal ? Mais c’est un alien !
Si si.
Quand il est arrivé dans mes mains d’adolescent tuméfié de l’intérieur, j’ai senti tout de suite le frémissement. Je savais que ce gars serait instantanément un ami de toujours. Dès les premières pages l’action m’a éclaboussé. J’étais scotché. J’ai du le relire deux ou trois fois, rongeant mon frein en attendant que la suite sorte.
Dans cette province profonde, l’ennui était sournois comme un sourire d’huissier. Et tout aussi lourd. Cal est venu me délivrer de ça. Lui et sa cohorte de copains du Fleuve.
C’est aussi la seule série de cette époque que j’ai pu relire récemment et qui subisse les Ravages ( !) du temps avec un brio qui n’a d’égal que la propension de son auteur à être sympathique. Et si, aujourd’hui, je bricole quelques petites histoires, c’est aussi à lui que je le dois.
Alors, si vous passez par chez moi, vous y verrez tous ses copains d’avant et de maintenant, bien rangés dans ma bibliothèque d’ado attardé, aux côtés des nouvelles Œuvres de son papa.
Reviens Cal.
Reviens !
Par le Fleuve ou la Rivière, mais reviens !

Allan : Dans quelle optique as-tu accepté ce défi ?
Laurent : Un défi, oui car il fallait s’aligner derrière le Maître, mais aussi un honneur. Un immense frisson également, celui d’être avec Lui sous la même couverture. Mais non ce n’est pas cochon ! Car c’est un homme d’une sensibilité, d’une gentillesse et d’une rare générosité. Quand on me l’a proposé, j’ai bondi. Il n’y avait rien d’autre à faire. J’ai relu de lui tout ce qui me tombait sous la main et je me suis lancé.
En souvenir de tous les moments de magie pure qui coulent de ses pages.

Allan : Quel regard portes-tu sur le résultat ?
Laurent : Je suis heureux d’en être. C’est un bel objet, une Œuvre à 140 doigts qui restera pour moi un souvenir brillant. Chacune de ces histoires scintille au fond de ce bel écrin.
Alors….
Merci, Monsieur P.J Herault.
Merci pour le rêve, merci pour le voyage.
Merci pour tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *