Jours de col

Libera Me 1

Encore une fois, Lacenaire va devoir remplir un contrat… Poète à faible revenu, il compense par l’exécution de contrats, assassinant sans aucun scrupule et parfois même avec plaisir.
Sa nouvelle mission le mène en Russie et une fois son forfait exécutée, il rejoindra un bar dans lequel se trouve des fées.
C’est là qu’il rencontrera Valérie qu’il tirera des griffes d’hommes violents pour la ramener en France.
Seulement, elle enfante des fées dans un Paris qui avait réussi à les “renvoyer”…

Découverte du premier roman de Thomas Hervet et par la-même découverte de Lacenaire et de toute l’ambiguité de son personnage.
Car le poète assassin – qui a réellement existé – y côtoie d’autres grands noms, nous permettant de découvrir une version différente de cette époque, puisque plongé dans la féérie.
Le personnage de Lacenaire est ambigu entre violence et amour.
Reste que le roman reste très noir et à certains moments bien gore, il n’est donc pas tout public.
Nous allons bientôt interviewé Thomas 🙂

En mission spéciale en Russie, François Lacenaire – le poète assassin – y découvre d’étranges créatures que l’on croyait éradiquées par l’inquisition. Une jeune aveugle perdue se réfugie dans ses bras. Mais elle semble être le point focal de ce déchaînement féerique.
Porteur de l’inquiétante nouvelle, le frère Inquisateur Benjamin se rue vers Paris, à bord d’un zeppelin ayant pour équipage une horde de gobelins.
Comme une maladie honteuse, la féérie menace de se répandre sur le monde…

Nestiveqnen Fantasy (Juillet 2001)217 pages 9.99 € ISBN : 2-910-89932-2 Couverture : Laurent Miny

Laisser un commentaire