Koïos de Cédric Simon et Eric Stalner

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 6.0/10 (1 vote pris en compte)

Exilium – Tome 1

Alors que tout le monde s’attendait à ce que le Glory, un des plus impressionnant vaisseau de la flotte spatiale, emmène ses passagers vers une station balnéaire, le capitaine Sonntag sera réveillé sur une planète peu hospitalière par des hommes qui ne voit en lui qu’un “ant”.

Rapidement, il comprendra que la vaisseau, tel le Titanic, a échoué, et a fini par s’écraser sur une étrange planète… Le réveil de l’ancien capitaine a d’ailleurs lieu 179 ans après le décollage, et il se retrouve donc seul au milieu d’une foule relativement hostile !

Mais le plus dur reste à venir puisque la planète en question est composée d’une forêt qui semble s’attaquer aux hommes, les contraignant à vivre autour du vaisseau échoué.

Ce premier volume d’Exilium, dont la suite est à paraître dans quelques jours, nous plante le décor d’une humanité obligé de se reconstruire, dans un environnement totalement hostile. L’espoir semble tenir entre le capitaine Sonntag, étrangement sensible à son environnement et une jeune fille, seule capable de survivre à la forêt.

Un récit dont le premier volume ne permet pas de dévoiler encore suffisamment à mon goût mais dont les dessins sont de grandes qualités et nous plonge dans la dureté de ce monde par la physionomie de cette humanité de seconde ou troisième génération.

Glénat (Janvier 2018) – 56 pages – 14.50 € – 9782344019382
Scénario : Eric Stalner et Cédric Simon
Dessin : Eric Stalner
Couleur : Florence Fantini

2189, Milan. Le Glory, joyau de la flotte spatiale humaine, s’apprête à effectuer son voyage interstellaire vers la station balnéaire « Paradis Lunella ». Pour le capitaine Sonntag, il s’agit d’un simple vol de routine, 27 petits jours à rêver en chambre de stase… Mais à son réveil, rien ne s’est passé comme prévu : le Glory a dérivé pendant 179 ans pour finalement s’écraser sur une tout autre destination ! Sonntag, comme beaucoup d’autres, est désormais piégé sur Kayenn. Un enfer vert où la forêt est vivante mais mortelle, et où les survivants du crash tentent de survivre dans une cité de fortune construite autour de l’épave du vaisseau. Qui sait les véritables raisons de leur présence dans ce lieu maudit et s’ils seront capable d’en repartir un jour ?

Koïos de Cédric Simon et Eric Stalner, 6.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *