La Boîte à maléfices de Robert Bloch

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

12 Nouvelles dans tous les genres : Un milliardaire qui se fait cloner pour atteindre l’immortalité. Un vieil homme qui refuse de mourir. un publicitaire qui suit un traitement psychiatrique pour lui redonner le goût de son métier. Les relations ambigues entre un pianiste et son instrument. Une star de cinéma qui s’évade dans ses rêves. Une jeune fille qui joue avec la police pour attirer l’attention d’un garçon sur elle… 12 petites merveilles qui vous feront rire, rêver, pleurer ou vous effrayeront. Le meilleur de Robert Bloch dans un de ses premiers recueils en français. 250 pages de diversité, qui jamais ne vous ennuieront, servies par une excellente préface de Jacques Chambon, toujours accompagné de thèmes psychologiques qui font de Bloch un auteur Dickien quand ce-dernier n’était encore qu’un auteur Blochien…

12 Nouvelles dans tous les genres : Un milliardaire qui se fait cloner pour atteindre l’immortalité. Un vieil homme qui refuse de mourir. un publicitaire qui suit un traitement psychiatrique pour lui redonner le goût de son métier. Les relations ambigues entre un pianiste et son instrument. Une star de cinéma qui s’évade dans ses rêves. Une jeune fille qui joue avec la police pour attirer l’attention d’un garçon sur elle… 12 petites merveilles qui vous feront rire, rêver, pleurer ou vous effrayeront. Le meilleur de Robert Bloch dans un de ses premiers recueils en français. 250 pages de diversité, qui jamais ne vous ennuieront, servies par une excellente préface de Jacques Chambon, toujours accompagné de thèmes psychologiques qui font de Bloch un auteur Dickien quand ce-dernier n’était encore qu’un auteur Blochien…

Marge continuait de fixer le sol. Son hurlement se transforma en gémissement.
_ Harry, tu l’as tué.
_ Comment pourrais-je tuer quelque chose qui n’existe pas réellement ? Un truc bourré de sciure ?
_ Mais regarde bien, dit Marge. Ce n’est pas de la sciure, c’est du sang.
Harry regarda de nouveau. Le coupe papier heurta le plancher. Il contempla la flaque rouge qui s’élargissait lentement…
Il regardait encore quand Marge se dirigea vers le téléphone. Il regardait encore quand elle revint. Il regardait encore quand l

a voiture de police arriva. Il y eut des questions, des photos ; on emporta le corps, et finalement on emmena également Harry. Marge resta toute seule. Alors elle alla chercher le ramasse-poussière et le balai et fit disparaître le petit tas de sciure sur le sol.

Presses Pocket (1989)251 pages _ 9782266027748
Traduction : Casterman
Couverture : W.Siudmak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *