La Chair et L’ambre de Audrey Françaix

Cycle de la chair 2

Après la destruction de leur village et leur soumission aux barbares, les deux soeurs Mantii et Ydelle vont connaître des destins bien différents.

Mantii se retrouvera Valaïs dans un obscur royaume dirigé par Marguit de Lonlagen, et qui a comme particularité de baser entièrement la vie de la collectivité sur la luxure et le sexe… La jeune femme se retrouvera donc objet sexuel pour un impuissant et ne rêve que d’une chose : retrouvez le chef barbare Krel.
Ce même Krel est lui au prise avec ses plus grands ennemis qui ont décidé de passer à l’attaque et de réduire le peuple barbare à néant. Coincés entre sa conscience du danger en cas de départ de son fief, Krel se verra néanmoins obligé de partir au combat en laissant la garde de son “royaume” a une bande d’amazones.
Ydelle, se retrouve elle obligé de jouer la comédie auprès d’un vieil homme sénile et malade, qui voit en elle son ex-femme disparue.
Mais tous savent qu’ils devront lutter pour leur survie et pourquoi pas pour obtenir leur vengeance.

Deuxième opus du cycle de la chair et nous voilà replongés dans une oeuvre d’Erotic-Fantasy que je trouve encore plus marquée que dans la Chair et l’Acier ; une impression injustifiée peut-être qui peut-être due aussi à la “division” des lieux et des combats.
Car nous retrouvons les deux soeurs dans deux situations très différentes, l’une obligée de céder son corps à tous vents de façon à éviter des châtiments publics oh combien humiliants et l’autre n’ayant d’autre choix que d’essayer de contenter un vieil homme…
Les descriptions qu’Audrey nous donne des situations que vivent nos deux héroînes sont tellement précises et tellement bien menées qu’on ne voit pas le temps passer et qu’un chapitre en appelant un autre, on attend la suite avec l’espoir que le délai sera plus court !
Le côté “sexe” n’est là, à mon avis, que pour renforcer le sentiment de violence qui pèse sur les royaumes mis en scène et on espère que la quête – initiatique ? – des deux jeunes femmes, permettra une vengeance sanglante.
Mais on a du mal à y croire tant les opinions des deux femmes sont opposées : alors qu’Ydelle ne rêve que de massacrer les tueurs de son peuple, Mantii, elle, ne rêve que de pouvoir retrouver son Krel, et de l’accompagner.. On a du mal à voir comment les deux états pourront s’accomoder mais laissons à Audrey le temps de nous préparer le dénouement…

Les soeurs Atrébates ont été séparées, pour la première fois de leur vie. Mantii va prendre place chez les Valaïss, les concubines préférées de l’intrigant Marguit de lonlagen… Mais derrière la façade de paix et de prospérité que prséente la presqu’île, se cache une société régie par d’étranges jeux où il ne fait pas bon être la perdante.
La situation d’Ydelle n’est guère plus enviable. La jeune fille révoltée doit affronter la folie d’une famille entière, avec pous eul choix celui d’accepter de jouer un rôle… ou d’être emmenée dansles caves du manoir, où des plaintes étouffées agitent régulièrement la puanteur des ténèbres.
Sur l’autre rivage, Krel mène ses guerriers au combat, en luttant contre les dangereux sentiments éveillés en lui par une esclave. Et, croisant toutes les routes, de mystérieuses amazones poursuivent leurs propres desseins

Octobre (Mars 2005)258 pages 9.99 € ISBN : 2-915-62103-9 (0)
Couverture : de Stéphane Poinsot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *