La cit

Les Périls 3

Emouchet et ses compagnons se sont rendus au nord dans le pays Atan, pour lutter contre la menace des trolls, à l’aide du Bhelliom et des dieux qu’il renferme. Face au retournement des trolls, le traître Zalasta va faire invoquer Klael, le dieu des enfers.

Cette menace disparue, les chevaliers retournent à Mathérion la capitale de l’empire de Tamoulie où ils vont apprendre l’enlèvement de la reine Elhana par Krager et ses acolytes. La demande de rançon est simple : le Bhelliom apporté par Emouchet contre la vie de sa femme.

Les héros vont se diviser en petits groupes et partir sur les routes à la recherche de la reine ou de renseignements permettant de la localiser. De fil en aiguille, ils vont rassembler des informations qui les conduiront vers la cité du dieu Cyrgon : Cyrga, où aura lieu la confrontation finale.

Dernier tome de la trilogie, c’est le meilleur (ou plutôt le moins pire). Au moins cette fois ci, Emouchet et sa bande vont être confrontés à quelques difficultés et vont subir des défaites. Mais la surprise passée, cela redevient trop facile … «l’ingénieux » et «talentueux » Khalad, qui sait vraiment tout faire ou le «téméraire » Pélois Kring trouveront par exemple trop aisément des parades faces aux nouveaux ennemis. Combattre les dieux qui s’opposent aux héros deviendra donc une simple formalité, un coup d’épée et allez hop on plie tout et on rentre à la maison …
Le ton décalé des dialogues et l’impuissance des ennemis sont donc encore là pour gâcher l’histoire. Une trilogie que je vais m’empresser d’oublier.


Pocket n°5632 (1996)0 pages 7.00 € ISBN : 2-266-11008-X
Traduction : Dominique Haas
Titre Original : The hidden city (1994)

Couverture : de W. Siudmak
Avis Ciné :
En savoir plus
Réédition 0000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *