La Cité aux sept murailles de Jean Avril

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Orianor – Tome 1

L’écriture mériterait un dernier polissage (qui a peut-être été fait depuis que j’ai reçu le texte). Dans le vocabulaire, je n’apprécie pas les termes déguisés pour ne pas en rappeler d’autres tout en les rapppelant sans les rappeler, ainsi des ivatari-avatar, Kaïn-le-traître, Céless parce qu’elle abrite des aéronefs.Et sur la carte, l’Alam-Her qui s’étend face à-la-mer, est-ce une tentative d’humour ou une simple maladresse?

Dans la structure, je n’ai pas compris l’utilité d’une numérotation en Chapitre 0, suivi par le prologue. Un sens particulier qui se révélera dans la suite?

En ce qui concerne le fond, la question est: peut-on encore écrire de l’heroic-fantasy depuis le Seigneur des Anneaux?
Sans doute. Toutefois, pour un récit qui avait l’ambition avouée de redéfinir le genre, celui-ci en réutilise moult éléments très classiques. La montagne noire, l’ennemi au coeur tout aussi noir et ses monstres serviteurs, le désespoir, les anciens royaumes qui tombent l’un après l’autre, et les vaillants héros immaculés, qui accèdent au sur-monde, l’enfant-roi à sauver, le maître et l’élève, les jeunes chevaliers, le « petit peuple » ami de la Nature. Quelque chose manque à la liste?

Cependant et heureusement, tout ces protagonistes sont mis en scène d’une manière très enlevée, sans temps morts et sans ennui. La lecture est donc plaisante, sans être passionnante. Dirais-je « Attendons la suite »?

Auto-Edition – 5,25 €
http://www.orianor.com/orianor-episode1.html

Rihel, la Cité aux sept murailles, agonise dans les flammes : quarante années de siège, pour une poignée de cendre…

Depuis des millénaires, les humains sont en guerre contre les forces de So’Ghol, la Montagne Noire. Après la chute de Rihel, un seul Trône reste encore aux mains des humains : celui de la Citadelle de Céless, coeur du royaume de l’Endriel. Beaucoup disent que la situation est sans espoir, et pourtant plusieurs se tiennent encore debout, déterminés à poursuivre l’oeuvre de résistance. Ensemble, ils continuent d’écrire une épopée traversant les âges.

Les voici qui s’avancent : Kahel, chevalier de l’ordre des ivataris, mages ayant pour arme la lumière. Blanc, un enfant qui a désormais un empire contre lui. Jad, Iridia et Raygone, jeunes héros répondant à l’appel de l’Endriel, l’ultime rempart du monde libre, sur le point de tomber entre les griffes de l’envahisseur. Et Uriss, ancien roi amené en esclavage au coeur de la Montagne Noire pour y rencontrer un sort tragique : être enchaîné à son pire ennemi, par une chaîne lui faisant subir les souffrances qu’il inflige à l’autre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *