La cité des miroirs de Justin Cronin

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Le Passage – Tome 3

Plus d’un siècle après l’apparition en Amérique du Nord d’un Virus qui a décimé une grande partie de la population à l’exception de quelques uns transformés en une forme de “Vampires”, la vie semble pouvoir reprendre.  La destruction des Douze, humains directement transformés par le “Zéro”, semble laisser une chance à la population de se reconstruire et reprednre du terrain sur un monde transformé et bouleversé.

Amy, la Fille de Nulle Part, est une des artisans de ce calme retrouvé mais rien n’est fini et le Zéro attend de reprendre la main même si actuellement, il est plutôt mal en point.

La Cité des Miroirs est le dernier volet de cette trilogie initiée avec Le Passage et poursuivie avec les Douze. Dans ce monde, le pire est arrivée avec une épidémie qui a ravagée la population à l’exception de quelques uns qui sont devenus assoiffés de sang. Comment s’est épidémie  a surgi et dans quel contexte Zéro et Amy sont ils “nés” représentent les deux principales questions qui trouveront réponse dans cet opus.

Pour ceux qui ont lu les précédents opus, vous retrouverez avec un plaisir les personnages dans un roman qui était attendu depuis 4 ans… On peut dire que Justin Cronin a pris son temps. La question qui vient est : est-ce que cela valait le coup ? Indéniablement OUI.

Ayant lu le roman il y a 4 ans, je ne me voyais pas reprendre les 2 précédents avant d’entamer celui-ci et cela l’auteur y a penser en résumant en quatre pages, sous forme de textes quasi-religieux, les événements qui ont conduit à ce monde. Nul doute que ce rappel pourra donner l’occasion à ceux qui n’auraient pas eu entre les mains les deux premiers de pouvoir lire malgré tout ce volume.

Nous retrouvons donc notre monde post-apo 122 ans après l’apparition du terrible virus et nous allons naviguer entre deux grandes histoires : ce qu’est devenu Amy, celle qui fut à l’origine de la victoire sur les Douze, mais aussi l’histoire de Zero…

Avec toujours ce talent de conteur, Justin Cronin jette, tout comme les hommes, ses dernières forces pour maintenir le rythme. Force est de constater que c’est une réussite et La Cité des Miroirs clot donc avec brio cette trilogie.

Robert Laffont (Mars 2017) – 809 pages – 23.50€ – 9782221111154
Traducteur
: Dominique Haas
Titre OriginalCity of Mirrors (2016)
Couverture : Angela King Jones & Evelina Kremsdorf

En 122 apr. V., soit 122 ans après l’apparition en Amérique du Nord d’un virus qui a décimé la population, la vie semble reprendre ses droits. Ce virus, à la suite d’une expérience gouvernementale, a été inoculé à douze personnes, qui, transformées en monstres assoiffés de sang, ont propagé le mal. Mais quelques poches de population ont réussi à combattre et à éliminer les Douze, mettant un terme à un siècle de terrifiantes ténèbres. Les survivants sortent de derrière leurs hauts murs, déterminés à reconstruire leur société, et osent désormais rêver d’un futur meilleur. Mais est-ce la fin du cauchemar ou une simple accalmie avant le déchaînement d’autres forces obscures ?
Loin d’eux, dans une métropole à l’agonie, le Zéro attend. Le Premier. Le père des Douze. L’angoisse qui a brisé sa vie humaine le hante, et la haine qu’a engendrée sa transformation le brûle. Seule pourrait l’apaiser la mort d’Amy – le dernier espoir de l’Humanité, La Fille de nulle part – qui a grandi pour se dresser contre lui.

La cité des miroirs de Justin Cronin, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *