La Crypte des âmes de Christopher Paolini

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.8/10 (6 votes pris en compte)

L’Héritage – Tome 4 (Eragon)

Eragon n’en finit pas de conduire les batailles qui l’oppose à Galbatorix, le draconnier renégat. Les alliances qu’il a réussi à obtenir vont se révéler primordiales dans les combats à venir. Pourtant, les pertes sont toujours très lourde et la lutte toujours inégales. Sa mission est d’autant plus compliqué qu’il est responsable désormais de plusieurs peuples et que, bien que la relation avec Saphira ne cesse de se renforcer, il leur faudra faire appel à toute leur force intérieure pour espérer une fin heureuse à cette aventure…

Les Dauthdaertya ont été conçues pour résister à n’importe quel sort lancé par les dragons et pour protéger de la même façon celui qui les manie. Une perspective effrayante, si on considère combien la magie des dragons est complexe et imprévisible.

La Crypte des âmes est le dernier volume des aventures de l’Héritage après Eragon, l’Aîné et Brisingr et il est certain qu’il s’agit d’un titre les plus attendus au monde… Pourtant, j’ai trouvé ce volet particulièrement long et ennuyeux… J’ai commencé à lire le résumé des précédents volumes mais ai trouvé ces résumés par bien trop haché. Ce n’est bien entendu qu’un résumé pour les lecteurs – comme moi – qui n’aurait pas gardé en mémoire les évènements des premiers volumes.

J’ai trouvé que le récit se contentait de juxtaposer un certain nombre d’action sans réellement les lier entre elles… Ce qui peut s’expliquer par le fait que des actions se multiplient un peu partout en prévision de l’affrontement final.

L’atout majeur reste bien entendu le dénouement de cette histoire qui aura permis à de jeunes lecteurs de s’enflammer et de vibrer pour un jeune héros au destin prestigieux…

Je persiste à penser que ce cycle, bien qu’intéressant et globalement bien mené, a bénéficié d’une vague publicitaire qui a facilité son succès : un bon cycle qui n’est pour autant pas LE cycle comme le fut à une époque plus ancienne le Seigneur des Anneaux.

Il est néanmoins certain qu’il connaîtra le succès des volumes précédents.

Bayard Jeunesse (Avril 2012) – 891 pages – 22.90€ – 9782747028554
Traduction :
Anne Delcourt & Marie-Hélène Delval
Titre Original : The Inherance or The Vault of Souls (2011)
Couverture : John Jude Palencar

Il y a peu encore, Eragon n’était qu’un simple garçon de ferme, et Saphira, son dragon, une étrange pierre bleue ramassée dans la forêt… Depuis, le sort de plusieurs peuples repose sur leurs épaules. De longs mois d’entraînement et de combats, s’ils ont permis des victoires et ranimé l’espoir, ont aussi provoqué des pertes cruelles. Or, l’ultime bataille contre Galbatorix reste à mener. Certes, Eragon et Saphira ne sont pas euls, ils ont des alliés : les Vardens conduits par Nasuada, Arya et les elfes, le roi Olrik et ses nains, Garzhvog et ses redoutables Urgals. Le peuple des chats-garous s’est même joint à eux avec son roi, Grimrr Demi-Patte. Pourtant, si le jeune Dragonnier et sa puissante compagne aux écailles bleues ne trouvent pas en eux-mêmes la force d’abattre le tyran, personne n’y réussira . Ils n’auront pas de seconde chance. Tel est leur destin. Il leur faut renverser le roi maléfique, restaurer la paix et la justice en Alagaësia. Quel que soit le prix à payer.

La Crypte des âmes de Christopher Paolini, 7.8 out of 10 based on 6 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *