La Dame Pâle de Alexandre Dumas

Si je puis me permettre, la quatrième de couv est pas terrible, le résumé en dit trop sur une histoire pas si longue que ca. Considérons le comme un résumé et pas une quatrième sensée accrocher le lecteur.
En tout cas, il écrit rudement bien alexandre ! Ce texte, extrait de “Mille et un fantomes”, est un vrai régal. La typo a été grossie pour qu’il fasse 100 pages ce qui est un peu gonflé, folio aurait pu nous accorder une deuxième nouvelle pour le même prix. fermons la parenthèse.
Dumas imite un peu le style de l’écrivain russe du siècle dernier, nous proposant un romantisme à la cosaque peu familier mais intéressant. L’aspect vampirisme n’apporte aucune nouveauté aux classiques du genre, ne cherchez pas Anne Rice dans ce livre : les vampires sont pales, assoiffés, arrivent à minuit et mordent les cous alanguis (sisi, alanguis). L’angoisse annoncée au dos du livre n’est pas non plus impressionnante mais ce texte prend vraisemblablement une autre dimension dans son recueil (qui doit rassembler plusieurs nouvelles autour du thème du cercle d’amis dont chacun raconte une histoire).
Bref, un classique ancien (1850), à lire avec le respect dû aux ainés mais sans qu’il vaille la peine de se relever à minuit pour le relire.

Au coeur des Carpathes dans le sombre chateau de Brankovan, les princes Grégoriska et Kostaki s’affrontent pour conquérir la belle Herdwige. Or Kostaki est un vampire qui revient chaque nuit assouvir sa soif de sang auprès de la jeune femme devenue l’objet d’une lutte sans merci entre les deux frères.
Librio (2006)102 pages 2.00 € ISBN : 2070338088

Laisser un commentaire