La Floraison de Céline Landressie

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.5/10 (2 votes pris en compte)

Rose-Morte, tome 1

Je suis ravie de cette découverte de l’écriture de Céline Landressie ; elle est vraiment très agréable et tout à fait appropriée à l’époque du roman.
J’ai juste regretté les chapitres un peu longs pas toujours adaptés à une lecture du soir.

 » – Rose… me désirez-vous ?
Une nuée de papillons prit son envol au creux de son ventre. Ses dernières préventions furent balayées par le battement de leurs ailes. Au diable la prudence, les convenances ! Au diable la terre entière ! Elle ne pouvait plus résister. »

 

Eileen, aussi appelée Rose, est le personnage central de ce roman. C’est une jeune fille de caractère, une héroïne comme je les aime, charismatique, sûre d’elle, femme libre et curieuse. C’est un personnage attachant, sincère, qui a de très belles réflexions au cours du roman.

 

Nous sommes au XVIème siècle. L’intrigue est longue à se mettre en place ; Rose doit d’abord déjouer le mariage arrangé auquel elle est promise et, au cours d’un bal, elle fait la rencontre de Janlys, un comte mystérieux, fascinant, qui va rapidement faire battre son coeur. D’ailleurs il va se trouver toujours au bon moment, au bon endroit. C’est louche et mes doutes se sont rapidement installés quant à sa véritable identité…
J’ai été très agréablement surprise par cette découverte et la tournure que prend alors le roman, je ne m’y attendais pas du tout et j’ai très envie d’en garder le secret (^-^), il va falloir que vous me fassiez une confiance aveugle !
Outre l’intrigue sur Janlys et le destin de Rose qui est, à mes yeux, la plus passionnante et la mieux développée, il reste les complots autour du père de Rose. L’enquête occupe le récit mais ne m’a pas passionnée et m’est restée obscure. Peu importe, j’étais trop prise par le reste !

 

Pour conclure, « La Floraison« , premier tome des aventure de Rose est une excellente découverte. J’ai aimé le personnage de Rose et, surtout, j’ai aimé être totalement surprise par une intrigue à laquelle je ne m’attendais absolument pas. La fin n’a rien à voir avec le début et, faites moi confiance, ce titre vaut le détour ! (^-^)

L’Homme sans Nom (2012) – 480 pages – 19€90 – ISBN : 9782918541042

« France, fin du xvie siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.
  Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.
  Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d’Artus de Janlys.
  Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle… »

Couverture : Magali Villeneuve


La Floraison de Céline Landressie, 9.5 out of 10 based on 2 ratings

1 commentaire sur “La Floraison de Céline Landressie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *