La grâce des rois de Ken Liu

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Livre 1 de la dynastie des Dents-de-Lion

Ce premier volume de La Dynastie des Dents-de-Lion est un coup de coeur de l’éditeur et on comprend aisément pourquoi, tant au travers de ces quelques 800 pages, Ken Liu nous dresse le portrait d’un monde complexe et des personnages qui le sont tout autant…

Le Royaume de Dara, dans lequel se déroule l’histoire, a été mise au pas par Mapidéré, réprésentant de Xana, transformant un roi en un empereur dont le règne, le Céleste Diaphane, doit demeurer pour assurer la paix de tous.

On se courbe, courbe, courbe  pour Xana, le Zénith, maître de l’air, à quoi bon résister ?

A quoi bon persister contre seigneur Kiji dans cette lune qu’on ne peut remporter ?

Mais cette paix a un prix et l’Empereur par ses attitudes et ses impôts est en train de  faire gronder tant les nobles qui ont vu une grande partie de leur pouvoir retirée que du petit peuple qui n’arrive plus à supporter le poids des impots. Mais Mapidéré  a réussi à tout mettre sous contrôle avec une armée qui sait s’appuyer sur quelques armes qui sont amusantes à découvrir dans le récit (et que je vous ne vous divulgacherai donc pas) mais aussi en contrôlant le savoir. Et si la force armée est bien une dominante du récit, il est intéressant de voir que la stratégie autour de la connaissance, ici au travers de l’uniformisation de la langue, est bien vue comme une arme de contrôle de la population.

Une fois que tous les enfants apprirent à s’exprimer selon la nouvelle langue universelle, les érudits régionaux perdirent leur capacité d’exercer la moindre emprise sur la pensée locale par le biais de leur dialecte archaïque.

Bref, comme vous vous en doutez, tout ce petit monde n’attend qu’une chose c’est d’avoir un héros qui va sortir du lot pour aller se débarrasser d’un oppresseur et revenir sur une gouvernance plus humaine. D’ailleurs, nous avons rapidement l’impression que nous assisterons à la fin de ce terrible empire dès les premières pages et que nous pourrons assister aux querelles d’héritage… Mais non !

Pourtant, deux personnages que tout oppose vont sortir du lot et être les artisans d’une révolution et de la reconstruction qui va suivre. Mata Zyndu va plus être le noble souhaitant redonner la grandeur de son Royaume, un personnage tout en combativité, un monstre de la nature qui ne reculera devant aucun combat. Son pendant est Kuni Garu, un homme qui a grandi dans la rue, vivant de ses larcins, à l’esprit affûté et à la gouaille étonnante qui va se trouver un destin dans les événements à venir.

Et nous aimons ces deux personnages, celui tout en brutalité  qui va voir son caractère compensé par la finesse et l’empathie de Kuni. C’est deux personnages que tout oppose a priori et qui vont apprendre à travailler ensemble dans un but commun vont être le cœur du récit tout autant que celui de la Révolution.

Le récit va vite, les alliances se font aussi vite qu’elles se défont, il est question de combats bien sûr mais surtout de politiques et de relations humaines. On pourrait penser que La grâce des rois reste sur un aspect manichéen du monde mais Ken Liu s’éloigne très rapidement de ce travers rendant une intrigue très complexe, où chacun va devoir vivre avec ses propres contradictions. J’ai bien aimé aussi toute la myriade de personnage qui vont tourner autour des manigances, des personnages prêts à sacrifier leur vie pour leur conviction, mais pas que puisque les Dieux vont se mêler de l’histoire des hommes…

Bref, un premier volume convaincant qui se déroule dans un univers où l’on sent la présence de la culture asiatique.

Outrefleuve (04 octobre 2018) –
Traducteur : 
Elodie Coello (Etats-Unis)
Titre Original : The Grace of Kings – Book one of The Dandelion Dynasty (2015)

Le Royaume de Dara est divisé en sept contrées, mais l’une d’elles, Xana, a pris l’ascendant sur les autres par la force et le jeu des alliances politiques. Son roi est devenu l’Empereur et a établi le règne du Céleste Diaphane. Tous désormais doivent chanter ses louanges et oeuvrer à sa gloire. Cependant, chez les nobles déchus comme chez le peuple corvéable, épuisé et écrasé d’impôts, la révolte sourd. Mais comment vaincre cet Empereur tout-puissant dont les forces armées s’appuient sur une technologie élaborée et quasi magique ?

C’est le défi que tenteront de relever Mata Zyndu, le dernier héritier de son clan, déchu pour avoir osé s’opposer à la Conquête et qui a juré de rétablir l’honneur de son nom, et Kuni Garu, un voyou charmeur et beau parleur qui s’apprête à embrasser un destin bien supérieur à ses ambitions les plus secrètes. 

Sauront-ils surmonter les défis qui les attendent pour accomplir leur destin sous la férule des Dieux ? 

La grâce des rois de Ken Liu, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *