La Guerre des Elfes de Herbie Brennan

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

La Guerre des Elfes, précédemment publié sous le nom de La Guerre des Fées, de Herbie Brennan, malgré ses 1400 pages est un roman très agréable à lire. Notre monde, dit le monde analogue, côtoie le monde des elfes et celui des démons.

Henry Atherton, adolescent britannique de notre époque, aide un ancien braqueur de banque à la retraite, Monsieur Fogarty. Henry est déboussolé depuis qu’il a appris que l’un de ses parents avait une liaison, et qui a provoqué leur séparation. Un jour, alors qu’Henry jardine dans la demeure de Monsieur Fogarty, le chat de ce dernier capture une sorte de papillon. Mais après de nouvelles observations, Henry découvre que ce n’est pas un papillon mais un elfe. Cet « elfe » n’est autre que Pyrgus, Prince héritier du Royaume des elfes de la Lumière. Il est poursuivi par Sulfurique, un démonologue qui veut le sacrifier au démon des elfes de la Nuit, Beleth. Pyrgus est donc translaté dans le monde d’Henry.

Le monde de Pyrgus est à la limite d’une guerre civile entre les elfes de la Lumière et les elfes de la Nuit. Ces derniers sont dirigés par l’oncle de Pyrgus et de sa sœur Bleu, Lord Noctifer. Celui-ci n’inspire qu’à une seule chose, prendre le pouvoir aux elfes de la Lumière qui dirigent le royaume. Pour cela, tout au long des quatre tomes, il manigance différents plans pour destituer la famille royale de son statut : essai d’assassinat du prince héritier, Pyrgus ; mort et résurrection du père de Pyrgus, l’Empereur Pourpre ; tentative de déclencher une guerre civile entre les elfes de la Lumière et les elfes de la Nuit ; invocation et esclavage des anges.

Le passage d’un monde à l’autre, par le biais d’un portail, me fait penser à la porte des étoiles des séries « Stargate » ! Henry, Pirgus et Bleu sont des personnages très attachants où chacun d’entre vous pourra se retrouver et se reconnaître. Herbie Brennan les rend si attachants par leurs caractères et les aventures qui leur arrivent. Le fait que le récit soit découpé en petits chapitres donne un rythme intéressant à la lecture. En effet, les chapitres s’arrêtent en plein milieu d’une intrigue liée à un personnage pour passer aux aventures d’un autre personnage, ce qui crée une importante intrigue. A chaque fois que l’on croit l’aventure terminée pour nos chers personnages, d’autres événements arrivent et chamboulent leur tranquillité.

Je vous conseille donc fortement la lecture de ce roman ! Ne vous arrêtez pas sur les 1400 pages car une fois lancé, il est très difficile de s’arrêter !

Pocket Jeunesse (Novembre 2011) – 1400 pages – 23,23 euros – ISBN 9782266222525

Henry Atherton voit sa vie basculer quand débarque chez lui par accident le prince Pyrgus, héritier du royaume des fées de la lumière. Poursuivi, Pyrgus a dû prendre la fuite à travers un portail magique. Avec l’aide d’Henry et de son voisin M. Fogarty, il va tenter de rentrer chez lui et de sauver son royaume en péril. Mais pour cela, le trio devra combattre les fées de la nuit, les redoutables ennemies du pays. Pourtant, malgré la bravoure de Pyrgus et de ses amis et le soutien indéfectible de la princesse Holly Bleu, l’empereur meurt… et une nouvelle guerre commence. À qui reviendra le trône ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *