La Guerre des machines de Brian Herbert et Kevin J. Anderson

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Le cycle de Dune 0

Les machines, sous les ordres d’Agamemnon, le plus puissant des Cymeks, attaquent la planète Salua Secundus qui est la capitale de la ligue des Nobles, puits de résistance. Ces derniers ont instaurés des défenses empêchant toute machine de rentrer mais les Cymeks ont un esprit humain… Leur but est donc de détruire cette défense pour permettre aux autres machines de rentrer…

Xavier Harkonnen, de la Militia Salusane, entre en action dès l’arrivée des machines bien décidé à prouver que la défense humaine n’étaient pas émoussée du fait de la longue attente sans guerre.

Serena, fille du Vice-Roi de la Ligue des Nobles, essaie d’inciter tous ces alliés à abandonner l’esclavage de façon à pouvoir faire une plus grande cohésion face à leur ennemi commun : mais l’attaque a lieu et tout le monde est obligé de se mettre à l’abri…

Le jihad butlérien est omniprésent dans le cycle de Dune sans que nous sachions réellement de quoi il retourne… Ce premier volume de la génèse de Dune nous permet de voyager au sein de ce grand combat qui a vu l’affrontement entre les hommes et les machines pensantes : le quatrième de couverture nous promet de nous présenter l’origine de chacune des familles qui marquera le cycle de Dune ainsi que les différents « groupes » – mentats, médecins de Stuk, … – et effectivement nous rencontrons les premières familles importantes : Harkonnen (Xavier ici) qui sont du côté de la résistance humaine alors que Atréides (Vorian dans le premier volume) est du côté des machines puisque le fils du titan Agamemnon en personne… Nous commençons à entrevoir qui seront les soeurs du Bene Gesserit et les mentats ; quand à Arrakis, ce n’est pour l’instant qu’une planète mineure… Un très bon volume dont on attend la suite avec impatience !!

Robert Laffont Ailleurs et Demain (Avril 2003)659 pages 9.99 € ISBN : 2-221-09849-8
Traduction : Michel Demuth
Titre Original : Dune : The butlerian Jihad (2002)

Couverture : Jack Paternoster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *