La Guerre des Mondes n’aura pas lieu ! de Johan Heliot

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Le jeune H.G. Wells voit une nouvelle fois son manuscrit refusé et décide à la suite de ce triste évènement d’arrêter l’écriture et de rejoindre une colonie utopiste aux Etats-Unis. Pour cela, en plus de convaincre sa famille, il doit convaincre sa cousine et amante Isabel de le suivre. Mais une fois le départ accepté, la situation va devenir de plus en plus compliqué pour notre jeune couple.

Johan Heliot, à qui l’on doit déjà un certain nombre d’Uchronie au nombre de laquelle figure “La Lune seule le sait”, nous entraîne dans une uchronie où l’un des auteurs de la Science-Fiction le plus connu décide de renoncer à son art pour poursuivre ce qui ressemble quand même à une chimère. Les aventures vont se succéder à un rythme endiablé, ne laissant absolument encore répit à nos deux jeunes héros dans la quête d’un monde plus juste mais surtout éloigné des Morlock.

Se retrouvant rapidement responsable d’une petite troupe, le jeune H.G. Wells va devoir déployer des ressources gigantesques pour réussir à accéder à son sein Graal. Certains éléments vont surprendre les occidentaux contemporains que nous sommes, notamment la relation que l’on jugera incestueuse entre le cousin et la cousine, mais à l’époque les moeurs étaient bien entendu différentes des actuelles et Johan Heliot, sur cette partie, s’est appuyé sur la vraie vie de l’écrivain.

Il est particulièrement intéressant de voir qui est à l’origine de toute la situation, et sans en dévoiler la fin, on se rend compte que oui, l’homme est bien un loup pour l’homme. Avec beaucoup d’humour et de grandes qualités d’écriture, Johan nous trimballe à travers l’Angleterre et les Etats-Unis… A tel point que la rencontre avec les martiens sera tardive et finalement relativement anecdotique.

Mango (Octobre 2010) – 318 pages – 16.00€ – 9782740426289

Couverture : d’après une illustration originale de Ash.

Londres, 1887.

Le jeune Herbert G. Wells rêve de devenir écrivain. Puisque son roman a été refusé par les éditeurs, il décide d’embarquer pour l’Amérique. On dit que là-bas, tout à l’ouest, se trouve une cité idéale…
Mais c’est sans compter sans un évènement de taille : l’apparition d’un navire spatial tout droit arrivé de Mars ! A son bord, un fuyard est venu prévenir les hommes d’une catastrophe imminente : une grand invasion se prépare, qui menace rien moins qu’éliminer la race humaine.

La Guerre des Mondes n'aura pas lieu ! de Johan Heliot, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *