La guerre des trois rois de Jean-Laurent Del Socorro

Court roman de 129 pages, richement illustré par Marc Simonetti, La guerre des trois rois nous replonge une fois n’est pas coutume avec Jean-Laurent dans l’Histoire avec un grand H.

Avec le même respect que nous lui avons déjà connu sur ses autres récits, Jean-Laurent nous envoie au 16ème siècle, en 1588 plus précisemment, dans cette guerre de religion qui opposa Henri III, le duc de Guise et Henri de Navarre. En difficulté, le roi s’appuie sur une troupe de mercenaire pour se protéger et réussir à reprendre la main

La situation lui échappant de plus en plus, il se tourne vers la magie pour tenter de revenir dans la course… Mais l’appel à la magie peut être à double tranchant et je vous laisse découvrir la suite car je risque de vous divulgacher un récit qui vous permettra sans nul doute de reprendre goût à la vraie histoire.

D’ailleurs, je me suis posé la question tout au long de La guerre des trois rois de savoir si ce récit avait vraiment sa place sur notre site, la dimension historique étant quand même la dimension la plus présente, la magie ne semblant t’être qu’une touche pour appâter le chaland.

A noter que le travail de Marc Smonetti, représentant les dessins faits par un bègue de la compagnie du chariot, permettent de vivre plus intensemment l’histoire narrée dans le journal de la Compagnie…

Un récit quasi-historique pour un lancement réussi de la collection Graphic d’ActuSF.

ActuSF Graphic (29 Mai 2019) – 129 pages – 19,00 – 9782376862536
Illustrateur : Marc Simonetti

“Royaume de France, XVIe siècle. Les guerres de Religion font rage entre le roi Henri III de France, le duc de Guise et Henri de Navarre le protestant. Le roi de France se réfugie dans Paris, protégé par la Compagnie du chariot, une bande de lansquenets avec à leur tête Axelle, leur nouvelle capitaine. Le roi décide en dernier recours de faire appel au pouvoir alchimique de l’Artbon pour maintenir son pouvoir. Mais peut-on user impunément de la magie de la Pierre d’équilibre ? 

Laisser un commentaire