La Huiti

Les Annales du Disque Monde 3

Sur le Disque-Monde, tous les mages connaissent l’heure de leur mort, et celle de Tambour Billette ne va pas tarder. C’est pourquoi il est parti dans les montagnes du Bélier pour transmettre son héritage au huitième fils du forgeron, huitième fils de son père. Le mage donne à l’artisan son bourdon (accessoire de tout mage qui se respecte) au moment de la naissance de l’enfant puis meurs …

Il s’aperçoit alors, mais trop tard, de l’erreur qu’il vient de commettre, car l’enfant qui vient de naître n’est pas un fils mais une fille et personne n’a jamais vu de femme mage. C’est en tout cas ce que décrète Mémé Ciredutemps, la sage femme, sorcière de son état.

Sept ans plus tard, on retrouve Eskarina (la huitième fille) qui va commencer son apprentissage auprès de Mémé Ciredutemps qui souhaite lui apprendre le métier de sorcière … mais la jeune Eskarina semble avoir certaines aptitudes magiques, et le bourdon du vieux mage, confisqué par Mémé, rode non loin. Quel sera l’avenir pour la huitième fille, le «premier mage feminin » ou une nouvelle sorcière ?

GIL :
Le thème de ce tome est assez semblable à celui du Huitième sortilège : les problèmes posés par la magie et la mise en danger du Disque-Monde. C’est de plus la rencontre de la magie (les mages) et de la sorcellerie (les sorcières) avec la première apparition de Mémé Ciredutemps et ça c’est un vrai régal. Comme d’habitude … à lire.

ETIENNE :
en dépit d’efforts louables en terme d’imagination, je me suis moins attaché aux personnages de ce tome qu’aux précédents : moins pittoresques. De plus, je trouve qu’une fin un peu à l’eau de rose et partiellement baclée gache l’histoire, qui avait très bien démarré.

Pocket 0 pages 5.50 € ISBN : 2-266-11151-5
Traduction : Patrick Couton
Titre Original : Equal Rites (1987)

Couverture : de Josh Kurby
Atalante 1994

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *