La maison des m

Dune 7

Les Honorées Matriarches continuent leur invasion, ces nouvelles factions avec un pouvoir de destruction fantastique dévastent l’ancien empire. Ainsi le Bene Theilax n’est plus, les Ixiens fuient de nouvelles races apparaissent, les Belluaires et leurs Futars et afin d’affaiblir le Bene Gesserit qui même aux bords de l’extinction continu de leur résisté, elles ont détruit Dune. La Mère Supérieur même dans cette mauvaise passe dispose de quelques atouts, Sheeana qui commande aux vers devenue Révérende Mère elle poursuit l’éducation Bene Gesserit dans une citadelle, Duncan Idaho éduque le ghola du célèbre guerrier Miles Teg et entretient toujours sa relation avec Murbella qui a trahi les siennes afin de le suivre et qui suit désormais l’enseignement Bene Gesserit. Elle sera bientôt prête pour l’Agonie de l’épice, si elle survie, Darwi Odrade sait qu’elle tient peut-être la solution pour ramener la paix sur ce nouvel empire.

Même sans une réelle fin ce livre conclut en beauté le cycle, toujours entraînant il est surprenant par ses rebondissants et les personnages toujours aussi attachants et décris en profondeurs. Dernier livre sorti du vivant de son auteur et laissant des ouvertures pour un huitième tome originalement prévu par Frank Herbert, sa mort laissera en chantier son travail, peut-être qu’aidé par les notes laissées par son père, Brian Herbert entreprendra-t-il d’écrire ce livre… «Il n’a d’égal à sa complexité que son génie » c’est cette phrase lue ou entendue qui résume le mieux mon sentiment à propos de ce cycle,

Dune est détruite, vitrifiée, atomisée. Sur tout l’Empire déferlent les hordes furieuses des Honorées Matriarches, massacrant tout sur leur passage. Les planètes tombent l’une après l’autre. Le Bene Gesserit reste la seule force organisée. Que faire? Darwi Odrade, la Mère Supérieure, compte beaucoup sur Miles Teg, l’enfant-ghola, issu d’un célèbre guerrier, mais dont l’éveil s’annonce délicat. Au demeurant, la solution n’est peut-être pas dans la force des armes. Une Honorée Matriarche, Murbella, est passée au Bene Gesserit. Si elle survit à l’Agonie de l’Epice, les forces du déséquilibre et celles de l’équilibre, enfin mêlées, pourraient aboutir à l’impossible union. Darwi Odrade propose de négocier. La Très Honorée Matriarche accepte : elle s’attend à une capitulation sans conditions. Mais la Mère Supérieure a un plan. Elle sait bien que l’entreprise est des plus risquées. Si elle parvenait à ramener la paix, elle provoquerait des tensions insupportables et peut-être une nouvelle Dispersion. Rien de moins.
Pocket (Avril 2001)665 pages ISBN : 2-266-11401-8 (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *