La médaille ensorcelée de John Bellairs

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (1 vote pris en compte)

Kevin et les Magiciens 2

Kévin habite chez son oncle Johnatant, qui est magicien, à New Zebeda. Les visites de Mme Zimmerman, leur voisine également magicienne, et d’Emily, une camarade d’école, rythment la vie quotidienne des deux hommes ; Kévin est régulièrement le bouc émissaire des autres garçons de l’école et lorsque Woody Mingo lui vole son chapeau de Sherlock Holmes, c’est un sentiment d’impuissance mais aussi de vengeance qui l’envahit. Il ne rêve que d’une chose : être plus fort que les autres pourse défendre et protéger son amie Emily. Aussi, lorsqu’il retrouve dans une vieille malle de Grand-père Barnavelt une médaille, pourtant d’allure banale, il n’a de cesse de penser qu’elle possède des pouvoirs magiques. Suite à la lecture d’un livre de magie, il récite une prière qui réussit à réveiller la médaille-amulette. Kévin la porte au cou et se sent investi d’une force et d’un courage inhabituels. Il reçoit de curieux messages. Effrayé par tous ces évènements, il informe emily des pouvoirs de se médaille. La jeune fille lui enlève de force et la garde cachée dans sa chambre jusqu’à ce que Kévin, obsédé par son amulette perdue, la retrouve. Aussitôt, il est emmené, comme hypnotisé, par l’âme d’un adepte de la magie noire. Heureusement, Emily se rend très vite compte que Kévin a repris possession de sa médaille ; elle se doute du danger qu’il court et prévient l’oncle Jonathan et Mme Zimmerman des déboires de Kévin. Tous trois arrivent à temps pour sauver Kévin d’une mort certaine.

Une énigme agréable à lire qui m’a davantage convaincue que le premier volume La pendule d’Halloween : on se laisse porter par l’univers magique sans être rattrapé par quelques invraissemblances comme dans le premier volet. Les explications qui permettent de comprendre définitivement toute l’intrigue n’arrivent que dans le dernier chapitre, ce qui rend l’histoire palpitante et attachante jusqu’à la fin. Un niveau de lecture très accessible aux jeunes lecteurs, d’autant que beaucoup d’entre eux se retrouveront dans le profond désir de reconnaissance qu’éprouve Kévin au début de l’histoire, sentiment qui donne finalement totue sa raison d’être à la fameuse médaille.

Depuis que Kevin habite chez son oncle magicien, il est témoin d’événements bien étranges… Et il n’est pas au bout de ses surprises ! Cette fois, c’est une médaille ayant appartenu à l’un de ses ancêtres, découverte dans une vieille malle, qui semble posséder d’étonnants pouvoirs. Kévin est tout d’abrod ravi de porter cet objet qui lui procure force et confiance. Mais chaque médaille a son revers… et Kévin se retrouve bientôt menacé par une créature des plus dangereuses !
Folio Junior (Février 2004)188 pages 4.80 € ISBN : 2-070-53797-8
Traduction : Alice Seelow
Titre Original : The Figure in the Shadows (1975)

Couverture : de Jean-François Martin
Editions du Rocher 2002

La médaille ensorcelée de John Bellairs, 7.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *