La mort noire de Christian Vila

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 6.0/10 (1 vote pris en compte)

mortnoire

Victor Dambord revient d’une mission à l’étranger et en profite pour aller prendre tout de suite des nouvelles de soeur Béa, toxicomane de son état. Cette dernière sera confrontée à une étrange femme qui va la transformer en une créature sanguinaire…

Il fallait qu’elle la fasse souffrir. Pour apaiser la panique qui enflait en elle, et les insupportables crampes qui lui torturaient l’estomac. Ses mains se refermèrent sur la gorge de Mich et serrèrent… Serrer… Serrer encore. Plus fort. Qu’il en crève

Petit retour en arrière pour moi avec la lecture de ce court roman paru dans feu la collection Gore de Fleuve Noir. Comme beaucoup de titres de cette collection, il ne faut pas s’attendre à une oeuvre très philosophique mais j’ai néanmoins passé un moment particulier en compagnie de ces personnages soumis à une violence importante avec une dose de sexe qui va rendre cette lecture inadéquate à un public jeune (cela dit, la violence aussi justifiait de ne pas le donner à un lectorat mineur).

Un écrit efficace, qui ne s’embarrasse pas de descriptions superflues mais au souvenir loin d’être impérissable.

Fleuve Noir (Gore) – 159 pages – 9782265037984
Illustration
: Dugeon

La créature jaillie d’un recoin sombre se précépita sur les nouveaux venus. Ses mâchoires à la force surhumaine se plantèrent dans une épaule et arrachèrent un morceau de muscle écarlate. Une ivresse de mort s’empara du groupe. Des griffes éraflèrent visages et poitrines. Des dents claquèrent, broyant membres et gorges. 

La mort noire de Christian Vila, 6.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *