La Morte amoureuse, avatar et autres r

La cafetière
Les tableaux et les cafetières prennent vie dans la nuit normande et entrainent le héros dans une danse frénétique.

Omphale, histoire rococo
Dans cette nouvelle ce n’est pas les tableaux qui prennent vie mais les tapisseries.

La Morte amoureuse
Un pretre tombe amoureux le jour de son ordination, et son amour survit à la mort.

Le Chevalier double
Le chevalier en question est tiraillé entre son côté lumineux et son côté obscur…

Le Pied de momie
Un pied de momie peut il servir de presse papiers ? pas longtemps en tout cas.

Deux acteurs pour un rôle
Il joue bien son rôle de méphisto, cet acteur, mais un autre acteur ne le trouve quand même pas à la hauteur.

Arria Marcella, souvenir de Pompei
a Pompei, des vieilles amours peuvent ressurgir du passé.

Avatar, conte
Plutot que mourir d’amour, Octave osera t’il prendre un avatar pour se rapprocher de sa belle ?

Jettatura
Jettatura, le mauvais oeil, est il vraiment une superstition napolitaine ?

L’édition est agrémenté d’un longue préface de Jean gaudon et complétée à la fois par de nombreuses notes mais également par des documents qui remplacent le texte dans son contexte.

Né en 1811 à Tarbes, Théophile Gautier est le plus sonore des défenseurs du romantisme lors de la première d’Hernani en 1830. Familier de Gérard de Nerval, critique d’art et journaliste (souvent par nécessité), il voyage tant en Europe qu’en Orient et en Russie. Baudelaire consacre sa célébrité en lui dédiant Les Fleurs du Mal en 1857. Il meurt à Neuilly-sur-Seine en 1872.

Les nouvelles rassemblées dans ce livre sont assez irrégulieres. Omphale ressemble trop à la Cafetière mais ce n’est pas grave, les deux sont sympas. Et globalement, les premières nouvelles sont très agréables à lire. J’ai surtout eu du mal avec les dernières, prinicpalement avatar et jettatura. Elles sont déjà plus longues, donc moins efficaces, dommage pour une nouvelle. Surtout elles développent les défauts de Gauthier : nous mettre des tartines de description ! Dans Jettatura, le héros met 20 pages ne serait-ce que pour rencontrer l’héroine !
Le livre est aussi rempli de références culturelles complexes qui, quand on est ignare comme moi, sont obscures et je n’ai pas toujours eu envie de voir les explications des notes. Peut etre ces références étaient elles plus limpides à l’époque.

Bref des récits romantiques, entre Proust pour l’inertie du texte, Stendhal pour le romantisme et une touche personnelle pour l’aspect fantastique, pas oppressant comme le Horla mais sympatique et original.

La cafetière
Les tableaux et les cafetières prennent vie dans la nuit normande et entrainent le héros dans une danse frénétique.

Omphale, histoire rococo
Dans cette nouvelle ce n’est pas les tableaux qui prennent vie mais les tapisseries.

La Morte amoureuse
Un pretre tombe amoureux le jour de son ordination, et son amour survit à la mort.

Le Chevalier double
Le chevalier en question est tiraillé entre son côté lumineux et son côté obscur…

Le Pied de momie
Un pied de momie peut il servir de presse papiers ? pas longtemps en tout cas.

Deux acteurs pour un rôle
Il joue bien son rôle de méphisto, cet acteur, mais un autre acteur ne le trouve quand même pas à la hauteur.

Arria Marcella, souvenir de Pompei
a Pompei, des vieilles amours peuvent ressurgir du passé.

Avatar, conte
Plutot que mourir d’amour, Octave osera t’il prendre un avatar pour se rapprocher de sa belle ?

Jettatura
Jettatura, le mauvais oeil, est il vraiment une superstition napolitaine ?

Après avoir fait valser les cafetières, parler les tapisseries, réveillé Pompéi, rêvé sur les traces d’Hoffmann et de Nerval dans des tavernes d’étudiants, suscité de séduisants succubes et d’adorables vampires, Théophile Gautier décide, en plein Second Empire, de traquer le fantastique dans la vie réelle. Le romantique au gilet rouge devient ainsi l’inventeur du « fantastique en habit noir » : « Un regard d’une rêverie féline, disait de lui Baudelaire, un écrivain d’un mérite à la fois nouveau et unique dont la muse aime à ressusciter les villes défuntes et à faire redire aux morts rajeunis leurs passions interrompues. »
Gallimard Folio classique (1981)504 pages 7.20 € ISBN : 2070373169 Couverture : Vouet
1832

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *