La Nuit de Lionel Davoust

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

La nuit du solstice d’hiver, au cours d’une violente tempête, le biologiste marin Michael Petersen a basculé de son zodiac et disparu dans les eaux glacées de l’Antarctique. Alors que ses chances de survie sont infimes, le miracle se produit : le corps du chercheur est découvert, échoué sur une grève, par les employés de la base polaire où il officie. Contre toute attente, le naufragé a survécu, plongé dans un profond coma. Le verdict des médecins est aussi troublant qu’énigmatique : Petersen est en train de rêver. Ce n’est pas la seule découverte à défier l’entendement ce jour-là : non loin du rivage, une troupe d’orques paraît veiller sur le miraculé.

Ces faits inexplicables ne le sont pourtant pas pour tous : le Comité, une organisation occulte dont les agents organisent depuis des années une étroite surveillance de l’innocent zoologiste, met tout en œuvre pour le réinstaller dans la tranquillité de son petit monde domestique. Pourquoi un modeste père de famille suscite-t-il une telle crainte chez les puissants mages de la Voie de la Main Gauche ? Quelle corrélation faut-il établir entre les cauchemars de Michael et les tentatives d’homicide dont sont subitement victimes les membres de son entourage ?

Masha, épouse de Michael et agent double au service du Comité, n’aspire qu’à retrouver la paix de son foyer. Mais il est peut-être déjà trop tard, car le FBI s’invite dans le Jeu en la personne d’Andrew Leon, un mathématicien que le paranormal n’effraie pas. En effet, alors que tout désigne le biologiste, à la personnalité notoirement fragile et clivée, comme l’auteur de ces crimes en série, l’agent spécial entrevoit une autre hypothèse, capable de faire vaciller un esprit aussi solide que le sien. D’autant qu’elle rejoint les données produites par un système mesurant l’énergie mentale, dont il est le génial concepteur.

Après le solstice viennent les ténèbres, après la chute tombe la nuit, et Los Angeles frémit tandis que s’étend l’Ombre de Léviathan. 

Premier Volume : La Chute

Don Quichotte (Avril 2012) – 473 pages – 22.00€ – 9782359490701
Couverture :
d’après Bertrand Desprez.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *