La Porte de minuit de Florence Tsagué

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 5.0/10 (1 vote pris en compte)

Ce court recueil de nouvelles, Florence Tsagué nous propose quatre nouvelles, teintés de culture et de croyances camerounaise. Dans La porte de minuit, une jeune fille jeune fille se bat contre ses peurs intérieures, ses rêves qui semblent débordés sur le monde réel, dans une histoire glaçante. Le revenant met en scène le retour d’un homme qui avait été considéré comme mort ce qui va troubler au plus profond l’entourage et le village auxquels il appartient.

Dans un autre genre, le Marigot aux Raphias Dansants nous présente Ndouh, un marigot de village qui accompagne les rites et doit notamment s’assurer que les règles qui entourent le village soit respecté.

La dernière nouvelle, un Cadavre pour le Remaniement Ministériel, est la nouvelle qui m’a le plus interpellée, car elle nous permet de suivre un homme politique qui s’appuie sur les traditions pour obtenir un poste et montre bien toute l’ambivalence entre tradition et modernité.

Trois courtes nouvelles, originales, qui nous permettent de plonger dans des histoires entre histoire et présent…

L’Harmattan – Collection Encres Noires – 104 pages – 13,00€ – 9782343101781
Couverture
: Robert Atangana

Ce recueil est composé de quatre nouvelles captivantes et bouleversantes qui emortent le lecteur dans les tréfonds d’un univers où les dimensions entre la tradition et le modernisme, le réel et l’irréel, le visible et l’invisible se confondent. Dans La Porte de Minuit, la nouvelle qui donne son titre au livre , le rêve et la réalité fusionnent et nous emprtent dans un monde d’horreur où une jeune fille, Mo Mo, affronte seule la foudre et les démons de la nuit. 

Quant à la nouvelle Un Cadavre pour un Remaniement Ministériel, elle nous prsente le dilemnt d’un haut foncitonnaire « ministrable » Miagning, qui opère un voyage initialtique en Afrique de l’Ouest où un vieux marabout gît au coeur de la forêt. Ce marabout a t-il aider notre homme à réaliser son ambition ?

les jarres magiques, les raphias dansants, le mastonde voilé, les créatures masquées, le revenant : autant d’histoires qui ouvrent le rideau sur les fantômes de notre sociétée et se serventde l’écriture comme thérapie

La Porte de minuit de Florence Tsagué, 5.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *