La Prophétie de Glendower de Maggie Stiefvater

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

glendower1La Prophétie de Glendower, tome 1

J’avais déjà beaucoup apprécié l’écriture de Maggie Stiefvater avec “Frisson” ou “Sous le signe du scorpion” ; c’est donc avec un immense plaisir que je me suis plongée dans cette nouvelle série de l’auteur.
Une narration extérieure permet de varier les points de vue.
L’univers est sombre, je me posais beaucoup de question au début de ma lecture, en particulier sur Gansey, et je dois dire que je ne suis pas beaucoup plus rassurée à la fin de ma lecture. C’est plutôt très intrigant et vraiment pas mal même si j’ai quelques reproches à faire en ce qui concerne l’héroïne, mais j’y reviendrai plus loin dans ma chronique.

 

Blue est une jeune fille de seize ou dix-sept ans, qui vit depuis sa naissance sous le jug d’une terrible malédiction : les hommes qu’elle aimera mourront. Blue a donc décidé de ne jamais tomber amoureuse mais c’est souvent plus facile à dire qu’à faire.
Vous allez me dire : comme est-elle au courant de cette malédiction ? Eh bien non, elle n’a encore tué personne mais elle appartient à une famille de mediums qui lui ont appris tout cela.
A noter que cette malédiction est principalement présente pour donner du piment à l’histoire mais n’est finalement pas le point central du récit contrairement à ce que laissent penser les quelques phrases sur la couverture du roman.

 

Le plus mystérieux dans cette histoire est Gansey, et ses amis. Gansey est un jeune héritier, passionné par le surnaturel et, plus particulièrement, les ‘lignes de ley’ ; des lignes d’énergie où seraient observés des phénomènes paranormaux et qui correspondent à des alignements de sites.

 

Lors d’une séance de spiritisme, Blue découvre que Gansey est intimement lié à elle et, plutôt que de l’éviter, elle décide de le soutenir dans ses recherches des lignes de ley. Avouez que c’est une décision plutôt imprudente alors que la malédiction plane et que sa famille lui a vivement déconseillé de fréquenter ce garçon et ses amis. D’autant plus qu’à la base, Blue a une aversion envers ces jeunes garçons riches.
Bon, voilà juste la petite incohérence qui a pu me gêner mais ensuite la recherche des lignes de ley en leur compagnie est vraiment intrigante voire effrayante parfois. J’avoue que je suis curieuse d’en apprendre plus dans les autres tomes.
Et je note que Maggie Stiefvater s’est encore appuyée sur des légendes bien réelles, c’est plutôt bien joué.

 

Pour conclure, La Prophétie de Glendower” de Maggie Stiefvater est un premier tome très intrigant qui s’intéresse moins à la malédiction de Blue qu’à la recherche des lignes de ley par Gansey et sa bande, des lignes d’énergie où ont lieu une multitude de phénomènes paranormaux. C’est intrigant et même si je ne soutiens pas l’héroïne dans ses décisions, j’ai apprécié l’accompagner dans les recherches de ces lignes et je lirai la suite avec plaisir.

 

Hachette (janvier 2013) – Black Moon – 576 pages – 18€ – ISBN : 978-2012034082

Depuis l’enfance, Blue entend dire qu’elle tuera la mort de l’homme de sa vie… d’un simple baiser. Elle a donc résolu de ne jamais tomber amoureuse, ainsi le problème est réglé, la prophétie annulée. Pourtant, quand elle se voit entraînée dans le groupe des Corbeaux, elle se met à douter. Car, à la tête de cette bande de riches étudiants, se trouve Gansey. Or récemment l’esprit de Gansey est apparu à Blue. Depuis, elle ne cesse de se remémorer la prophétie : « Il n’y a que deux raisons pour lesquelles un esprit peut apparaître à un non-voyant à la veille de la Saint-Marc, Blue. Tu dois être soit l’amour de sa vie, soit la cause de sa mort. »”

Traduction : Florence Fruchaud

Titre VO : The Raven Boys (2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *