La Pucelle et le Démon de Bénédicte Taffin

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

« La Pucelle et le Démon » est une totale découverte pour moi, une découverte de la maison d’édition Asgard et une découverte de Bénédicte Taffin, bien sûr.
J’ai trouvé l’écriture efficace, Bénédicte Taffin réussit rapidement à plonger le lecteur dans un univers moyen-âgeux, crasseux, suintant et violent.
Le rythme de narration est très bon, chaque chapitre a son utilité dans l’histoire et ne laisse place à aucun temps mort.

 

Ce second roman de l’auteur est une réécriture de l’histoire de Jeanne D’Arc. Un personnage important de l’Histoire de France mais qui alimente toujours les discussions ; la vérité parait peu plausible et c’est delà que part le roman de Bénédicte Taffin. Une fiction, bien sûr, mais qui s’appuie largement sur des faits historiques.

 

Sidoine est un mercenaire missionné pour ramener Jehanne au Dauphin. Elle devra lui redonner confiance et assurer sa victoire pour un royaume libre. Manque de pot, Jehanne vient d’être dévorée par un démon… Sidoine décide alors de prendre la première femme qui croisera sa route, ce sera Orianne,… une prostituée… Un bon départ pour une bonne histoire, n’est-ce pas ?!

 

A noter que Sidoine a ue particularité non négligeable, il est possédé par un démon… dont les allusions graveleuses ont fini par me lasser, mais bon, je l’excuse, c’est un démon après tout.
Sidoine et Orianne sont deux caractères très forts et leurs convictions respectives vont donner lieu à des dialogues houleux, plutôt amusants.
Ce sont aussi deux personnages dont les évolutions seront très intéressantes au cours du roman. Je vous en aurais bien dit plus mais je me dis que ce serait trop en révéler sur l’intrigue…
Sachez tout de même que leur mission ne sera pas simple, de part leurs natures bien sûr, mais aussi car Njorg, une dangereuse sorcière à l’origine de la possession de Sidoine, est bien décidée à leur mettre des bâtons dans les roues.

 

Lhistoire conserve un rythme soutenu, il n’y a aucun temps mort. J’ai apprécié ce roman ‘fantastico-historique’ même si j’ai deviné certains évènements puisque la base historique reste présente.
J’avoue que j’attendais tout de même une autre fin… et, en même temps, je me dis que ç’aurait été tellement plus téléphoné ><

 

Pour conclure, je suis ravie d’avoir découvert Bénédicte Taffin avec son roman « La Pucelle et le Démon« . J’ai apprécié cette réécriture de l’histoire de Jeanne D’Arc et, surtout, l’écriture simple et immersive de l’auteur.

 

Asgard (juin 2012) – 354 pages – 17€ – ISBN : 978-2919140176

« Le mercenaire Sidoine de Valzan est chargé d’escorter la prophétesse Jehanne. La jeune femme prétend pouvoir remettre le Dauphin sur le trône et rétablir la paix dans le royaume. Mais à son arrivée, Sidoine découvre qu’elle a été assassinée par des démons. Il lui faut absolument trouver une femme pour sauver le royaume, mais qui ? Il ne connaît personne en ces terres étrangères. Personne, hormis la prostituée avec laquelle il a passé la nuit précédente : Oriane. Oriane… Jehanne… qui verra la différence ? »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *