La Quête des Héros perdus de David Gemmell

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.7/10 (3 votes pris en compte)

Cycle de Drenaï 6

Au cours d’une rafle des Radens, le jeune Kiall voit la femme qu’il aimait se faire enlever et bien qu’elle soit déjà destiné à un autre, il va tout faire pour tenter de la récupérer.

Cela commencera par faire appel à son seigneur qui goûte que très moyennement l’attitude du jeune homme et finira par le fouetter.

Il va croiser Charéos, un moine ancien héros de la bataille de Bel-Azar, tombé lui aussi en disgrâce auprès du seigneur pour avoir refusé de céder aux caprices de son jeune fils. Ne sachant pas quoi faire, il acceptera de mener une quête incensée, celle d’aider le jeune paysan à récupérer sa dulcinée. Et pour cela, il va tenter de convaincre les autres héros de Bel-Azar, ces héros de légendes qui ont aidé à défendre Dros-Delnoch désormais tombée aux mains des Nadirs.

Ce volume du cycle de Drenaï se déroule après Légende et Le Roi sur le Seuil, tout ce qui caractérise ce cycle “gigantesque” de David Gemmell. On retrouvera des éléments très récurrents, qui sont souvent des reproches d’ailleurs à l’auteur, comme le petit nombre contre la multitude, la loyauté envers et contre tout, les grands combats. Mais comme tout livre de David Gemmell, ça n’a finalement que peu d’importances, nous sommes toujours embarqués dans ses histoires, le talent de narrateur n’est vraiment plus à prouver et c’est toujours un plaisir de retrouver ces héros de l’extrême, tellement improbables qu’ils représentent l’image que nous ne faisons des héros.

La quête est pratiquement vouée à l’échec mais on sait qu’avec David Gemmell tout peut basculer… Peu importe que Charéos est le Comte de Bronze et que Beltzer n’est qu’une copie de Druss. La lutte se poursuit et nous espèrons qu’elle se terminera bien.

Les 30 m’ont quand même bien manqué…

Titre Original : Quest for lost heroes (1990)

Milady (Juin 2011) – 414 pages – 7,00€ – 9782811205324
Couverture : Didier Graffet
Traduction : Alain Nevant
Dros Delnoch a fini par tomber.
L’Empire drenaï n’existe plus. Sous la main de fer de Jungir, le fils du célèbre Tenaka khan, les Nadirs continuent leur progression à la recherche d’esclaves. Mais un jour, les esclavagistes capturent une jeune villageoise dont Kiall, un jeune homme timide, est amoureux. Comme un héros de légende, il va partir à la recherche de>son aimée. Il né sera pas seul car, sortis de leurs retraites, viennent se joindre à lui les anciens héros de la bataille de Bel-azar.
Et l’un d’entre eux possède un secret qui pourrait bien changer la face du monde. Car dans ses veines coule le sang du Fléau nadir, l’espoir du peuple drenaï. Il est le dernier Comte de Bronze !
Bragelonne (Septembre 2003)324 pages 9.99 € ISBN : 2-914-37061-X
Couverture : Didier Graffet
Traduction : Alain Nevant
Rappelez-vous la forteresse de Légende… Dros Delnoch a fini par tomber face à l’ennemi nadir, elle n’est plus qu’un point de passage pour les hordes du Nord. L’Empire drenaï n’existe plus. Sous la main de fer de Jungir, le fils du célèbre Tenaka Khan, les Nadirs continuent leur progression, se livrant parfois à des raids dans les territoires gothirs, à la recherche d’esclaves. Mais un jour, les esclavagistes capturent une jeune villageoise dont Kiall, un jeune homme timide, est amoureux. Comme un héros de légende, il va partir à la recherche de son aimée. Et il ne sera pas seul car, sortis de leurs retraites, viennent se joindre à lui les anciens héros de la bataille de Bel-azar : Chareos, le maître d’armes, Beltzer le géant à la force colossale, et les deux archers Finn et Maggrig. Et l’un d’entre eux possède un secret qui pourrait bien changer la face du monde. Car dans ses veines coule le sang du Fléau nadir, et l’espoir du peuple drenaï. Il est le dernier Comte de Bronze.

La Quête des Héros perdus de David Gemmell, 8.7 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *