La Reine solitaire de Robin Hobb

Assassin Royal 6

Un nouveau rêve, une nouvelle illusion pour Fitz qui se réveille dans une cité en ruine, parcourue par des vagues d’art.
En touchant les murs, il revit le passé de la ville et de ses habitants et c’est de cette façon qu’il découvre l’aspect des Anciens : de formidables dragons, adorés par toute la population.

Sans trop savoir comment, il va revenir parmi ses compagnons et découvrir encore une fois que leurs ennemis, soldats et artiseurs de Royal, les talonnent.
L’heure est à la contre-attaque. Mais il leur sera plus facile de tuer les soldats que de vaincre Guillot et ses acolytes. L’aide d’art de Vérité leur permettra de distancer leurs poursuivants et enfin d’atteindre leur but.

Avec ce sixième tome prend fin le premier cycle des aventures de l’assassin royal.
Autant tuer le suspens tout de suite, je suis resté un peu sur ma faim et la conclusion m’a assez déçue. Non que le scénario soit aberrant ou la chute ridicule, mais tout va beaucoup trop vite sur la fin.
La reconquête du royaume du Six-Duchés et la destruction des pirates rouges auraient méritées mieux que les quelques pages qui leur sont consacrées.

Malgré ce gros reproche final, je conseillerai ce cycle aux amateurs d’héroïc fantasy qui n’auront pas de mal à dévorer les 6 tomes. Le rendez vous est pris pour la suite des aventures de Fitz.

Dans les montagnes, Fitz, la reine Kettricken, le fou, Astérie la ménestrelle et la mystérieuse Caudron poursuivis par le clan de Royal cherchent désespérément Vérité. La contrée, habitée par d’étranges présences, est de plus en plus difficile à pénétrer.
Quelles sont ces colonnes, ces statues gigantesques qui jalonnent leur route et paraissent vivantes, cette oppressante carrière de pierre noire qui se dresse soudain devant eux ? Où se trouve Vérité ? Est-il seulement encore vivant ?

J’ai lu n°6489 (Janvier 2003)380 pages 7.00 € ISBN : 2-290-32552-X
Traduction : A. Mousnier-Lompré
Titre Original : Assassin’s quest 3 (1997)

Couverture : de Sofiane Tilikete
Pygmalion 2000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *