La revanche du Régent de Clark Darlton et K.H. Scheer

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Perry Rhodan n°035
Séquence :Cycle 2 – Atlan et Arkonis
Première partie :
Sur Elgir, Rhodan s’apprête à lancer une attaque contre Arkonis pour déposer le Régent. Mais l’annihilateur de fréquence d’un croiseur tombe en panne, et sa réémersion au large d’Elgir est détectée par la flotte arkonide. La base terrienne est rapidement repérée et écrasée. Frappée par cinq bombes arkonides, la planète est ravagée par un incendie nucléaire.
Rhodan, Bull, Atlan et Fellmer Lloyd quittent la base d’Elgir et se dirigent vers la ville de Verseuil, à la recherche d’un véhicule pour s’éloigner de l’incendie et attendre des secours. Ils luttent contre la violente tempête causée par l’incendie et contre des robots débarqués par les vaisseaux arkonides pour capturer des Terriens. Réfugiés sur une île, Rhodan, Bull, Atlan et Lloyd échappent de justesse à la mort dans l’incendie, mais c’est un croiseur robot arkonide qui les sort d’Elgir en flammes. Après avoir tenté de porter secours aux rescapés, le général Deringhouse renonce, et décide de ramener la flotte dans le système solaire. La planète Elgir explose.
Remis à des Ekhonides pour être conduits sur Arkonis, Rhodan et ses compagnons tentent de s’évader du croiseur. Alors qu’ils se sont rendus maîtres du poste central, le vaisseau est arraisonné par des Droufs, qui emmènent les quatre hommes dans leur univers.

Deuxième partie :
Rhodan, Bull, Atlan et Fellmer Lloyd ont été emprisonnés dans le système de Siamed, sur une planète géante, à forte pesanteur et à atmosphère de méthane. L’équipement de leur geôle comprend un générateur de gravité artificielle. Rhodan imagine aussitôt de provoquer des variations de gravitation pour attirer l’attention de la base de Hadès.
Le signal ne passe pas inaperçu des Droufs, qui mettent fin à la tentative et séparent les prisonniers. Mais les variations de gravitation sont bien reçues sur Hadès. Elles sont localisées dans le système de Siamed même, sur la 36ème planète, et le capitaine Marcel Roux les identifie comme un S.O.S. en morse. Comme seuls des Terriens peuvent connaître ce code, Roux conçoit la fantastique hypothèse qu’il pourrait s’agir de Rhodan et ses trois compagnons, que tout le monde croit morts dans la destruction d’Elgir.
Sur Terre, Betty Toufry annonce avoir reçu une faible communication télépathique émanant du mausolée d’Ernst Ellert. Un appel au secours pour une tierce personne dans l’univers drouf.
Sur Siamed XXXVI, Rhodan et ses compagnons ne sont pas enfermés : les Droufs se fient à l’atmosphère de méthane et d’ammoniac des couloirs pour les retenir. Mais cela n’arrête pas les Terriens, qui explorent leur prison, assomment le commandant de la base et son second, et s’emparent d’une arme.
Deringhouse, L’Émir et Ras Tschubai gagnent la base de Hadès. Ernst Ellert, qui parasite le corps du physicien drouf Onot, se manifeste en s’emparant du corps du capitaine Roux. Il révèle que les Droufs ont ramené il y a quelques jours quatre prisonniers terriens qu’ils considèrent comme importants. Il donne aussi la localisation de la base sur Siamed XXXVI. Les réflexions de Deringhouse prennent le même chemin que celles de Marcel Roux : et si Rhodan était parmi les prisonniers ?
Les quatre Terriens prisonniers poursuivent leur tentative d’évasion. Ils se procurent des spatiandres droufs qu’ils adaptent tant bien que mal à leur taille et cherchent un émetteur, mais ils doivent faire face aux robots droufs mis en alerte.
A bord d’une Gazelle, Deringhouse, L’Émir et Ras Tschubai se rendent sur Siamed XXXVI pour secourir les quatre prisonniers. Rhodan et ses compagnons trouvent la sortie de la base et se risquent à l’extérieur, sous la forte pesanteur. La Gazelle s’est posée à proximité, mais les robots donnent la chasse aux évadés. En plus des robots, les fugitifs doivent affronter une tempête qui se lève. Rhodan est mis en difficulté, son spatiandre percé. L’Émir localise les quatre évadés et les ramène à bord. La Gazelle décolle sous le feu des Droufs. Juste avant sa destruction, le commando évacue le vaisseau par transmetteurs de matière et rallie la base de Hadès.

Fleuve Noir (1976)0.00 € – ISBN : 2-265-05524-7

Traduction :Jacqueline H. Osterrath
Couverture : Guy Roger
Titre originaux :

  • Die Atomhölle von Gray Beast, Kurt Mahr, 1963 de K.-H. Scheer(anoriginal)
  • In den Höhlen der Druuf, Kurt Mahr, 1963 de Clark Darlton(anoriginal2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *