La ronde des vies éternelles de Nicolas Cluzeau

Le dit de Cythèle 1

Condamnés à mourir à une date fixée, 4 personnages décident de se rendre dans un lieu magique : Corollis, afin de lever cette malédiction. La compagnie est composée de Cythèle prêtresse du dieu de la mort, de Brytomarte, officière d’une troupe d’élite, d’Eringvard, homme d’ascendance féerique et de Syrmaïl, professeur d’une université prestigieuse de magie. Nos 4 compères devront pour leur survie, percer le mystère qui plane sur Corollis et surtout affronter leurs passés respectifs. Ils devront également découvrir ce qui les a poussé à aller dans ce lieu maudit

Nicolas Cluzeau signe ici un roman de fantasy assez surprenant, d’une grande richesse stylistique. La première chose remarquable est justement cette abondance de descriptions toutes ponctuées de métaphores et de figures de style s’apparentant presque à de la poésie. Les personnages suivent cette ligne directrice, parlant un langage soutenu et châtié, si bien qu’on a parfois plus l’impression de se retrouver dans un salon de Versailles au 18ème siècle plutôt que dans une aventure fantastique. Nicolas Cluzeau adore également l’histoire et l’antiquité voire la philosophie, son roman est truffé de références à la mythologie grecque ou romaine. Bref, ces messieurs du Goncourt et autres institutions 100% littéraires devraient regarder avec un peu moins de condescendance le genre fantastique, ils pourraient être agréablement surpris

Black Book Editions – Octobre 2010 -9.90€ – 682 pages – 978-2-915847-91-8

Alors qu’elle est inconsciente, une guerrière de l’armée de la République se voit entraînée dans une étrange ville par une petite fille au visage familier.Alors qu’il donne un cours à l’Académie de magie, un mage s’évanouit et est assailli par la vision d’un cadavre qui lui annonce sa mort prochaine.
Fils d’un homme et d’une fée, Eringvard, victime d’une apparition morbide, aperçoit le mot Corollis s’écrire au cœur des arbres.
Une prêtresse du dieu des Morts, Cythèle, rêve de funestes prophéties et de fleurs qui saignent.
Quatre êtres aux parcours et idées a priori opposés se rencontrent sur le chemin de la ville de Corollis, mystérieuse et depuis longtemps coupée du monde, au sujet de laquelle courent les plus sombres et angoissantes rumeurs.
Lentement mais inexorablement, le piège se referme derrière eux.

Nestiveqnen Fantasy (2002)351 pages 9.99 € ISBN : 2-910-89948-9 Couverture : de Luis Royo

A l’appel d’un ancien sortilège, quatre personnages hors du commun se rencontrent près d’un bourg étrange et ensorcelé, Corollis.
Cythèle, prêtresse du dieu des morts, cherche des réponses sur sa foi. Eringvard, un changelin nordhommois veut découvrir la vérité à propos de sa mère. Brytomarte, bretteuse et officière dans l’armée de la République, a trouvé le courage de venir affronter son passé. Syrmaïl, un mage médiocre de l’académie de Vilanöé, a décidé de vaincre les limites de la mortalité. Joignant leurs forces pour maîtriser les cauchemars de leurs vies présentes et passées, ils vont devoir faire face au secret de Corollis et à la nature de sa malédiction qui prend sa source dans la ronde des vies éternelles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *