L’âge des miracles de Karen Thompson Walker

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

L’âge des miracles” est un roman écrit à la première personne du singulier. L’héroïne, Julia, se confie avec beaucoup de sincérité dans ses sentiments, de justesse dans ses propos. Le ton est mélancolique et ses remarques font réfléchir, même si la situation dans laquelle elle se trouve ne nous concerne pas directement.

 

L’histoire n’est ni plus ni moins que ce qui est dit dans le résumé. on découvre, auprès de Julia, les conséquences du ralentissement progressif de la planète.
Julia est une jeune fille de presque 12 ans. Discrète et elle va le devenir de plus en plus au fil du temps. Elle observe le monde, les réactions de son entourage, de son voisinage, alors que la Terre n’en finit pas de ralentir. C’est surprenant car elle fait preuve de détachement alors qu’elle vit la même chose ; d’ailleurs, j’ai trouvé ses remarques toujours pertinentes. Ça donne à penser…

 

J’ai vite été portée par la mélancolie de ce titre. Ce roman est comme une série d’engrenages qui s’ébranlent et vous entraînent inlassablement vers le fond.
Néanmoins, il n’y a pas que le ralentissement et tous les bouleversements qu’il implique, il y a aussi Julia et son entrée dans l’adolescence : le couple parental qui se dévoile et s’effiloche, les changements de corps et d’esprit dus à l’adolescence, les premiers amours… Tout cela est évoqué avec de la délicatesse et bien décrit.

 

Pour conclure, “L’âge des miracles” de Karen Thompson Walker est un récit bouleversant qui m’a laissée le coeur gros ; tout est décrit avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse, il est agréable à lire. Un titre à découvrir mais, de préférence, sur la plage en plein soleil pour éviter la déprime.

 

Presses de la Cité (mai 2012) – 329 pages – 19€90 – ISBN : 9782258098374

« Il se peut que tout ce qui nous est arrivé, à ma famille et à moi, n’ait absolument rien à voir avec le ralentissement. C’est de l’ordre du possible. Toutefois, j’ai des doutes. De sérieux doutes. »          

  Un matin d’octobre apparemment comme les autres, j’ai découvert, avec le reste de la planète, que la Terre avait ralenti. Les jours et les nuits se sont allongés, la gravité s’est modifiée. C’est à ce moment que le chaos est entré dans ma vie : ma meilleure amie a déménagé, mes parents se sont déchirés, mon grand-père a disparu… C’est aussi cette année-là que j’ai rencontré Seth, mon premier amour. Je m’appelle Julia, et voici mon histoire.”

Traduction : Alice Delarbre

Titre VO : The Age of Miracles (2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *