L’alliage de la Justice, de Brandon Sanderson

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (2 votes pris en compte)

L’alliage de la justice – Une histoire des fils-des-brumes

500 ans se sont passé depuis les aventures de Vin et Elend, et le monde a bien changé. La technologie a évolué, les armes à feu ont fait leur apparition, et l’électricité en est à ses balbutiements. L’Allomancie et la Ferrochimie sont évidemment toujours là, mais s’il n’existe plus de fils-de-brume capables de brûler tous les métaux, les plus privilégiés sont des double-fils, dotés d’un pouvoir d’allancie et d’un pouvoir de ferrochimie qui, selon les combinaisons, peuvent donner des pouvoirs importants.
Wax Ladrian est un double-fils, et a quitté sa vie de noble pour devenir garde-loi à l’extérieur de la ville d’Elendel, là où les hors-la-loi sont légion. Mais à la mort de son oncle et de sa soeur, il accepte de revenir en ville pour assumer son rôle dans la famille. Tandis qu’il cherche à sauver les économies de celle-ci, en arrangeant un mariage avec une autre famille, la ville est secouée par des attaques de train et des enlèvements.
Refusant de mettre son nez dans cette affaire, luttant ainsi contre sa soif de justice, il ne peut s’empêcher de se lancer contre ces hors-la-loi le jours où ceux-ci enlèvent la femme qu’il doit épouser. Accompagné de son fidèle compagnon Wayne, et de la cousin de sa futur épouse, Wax va alors tenter de découvrir qui se cache derrière ces crimes pour y mettre un terme.

Si l’on ne retrouve pas dans ce roman l’univers qu’on a découvert dans la trilogie « fils-des-brumes », celui-ci ayant beaucoup évolué, on retrouve malgré tout l’allomancie et la ferrochimie qui ont quelque peu évoluées en 500 ans, et qui alliées aux armes à feu donnent de nouvelles capacités à ceux qui les maîtrisent.
L’univers de ce roman est donc une sorte de western-fantastique, bien que la cité d’Elendel ne ressemble pas à une ville de western. On y retrouve des combats à l’arme à feu, des attaques de train etc… le tout mélangé avec cette « magie » originale créée par l’auteur dans la précédente trilogie. Le mélange est assez détonnant, et donne encore des combats très sympa à suivre. On regrettera peut-être quand même le fait que peu de liens soient fait avec l’historique de la précédente trilogie, seules quelques allusions étant faites aux précédents héros. L’auteur est d’ailleurs beaucoup moins bavard dans ce roman, concernant les différentes descriptions. Pourtant le roman étant beaucoup moins long que les précédents (300 pages contre 600 pour le précédent tome), Brandon Sanderson aurait pu s’offrir le luxe d’entrer un peu plus dans les détails par moment.
Le duo en tête d’affiche de ce roman est, comme l’univers dans lequel ils évoluent, très original également. Entre le héros vieillissant (Wax a la quarantaine), ayant lutté contre des hors-la-loi pendant des années dans des territoires hostiles, et qui s’apperçoit que la ville n’a rien à envier aux Rocailles pour ce qui est de la sauvagerie de ses criminels, et Wayne, personnage atypique à la fois pick pocket et imitateur de talent, le duo fonctionne vraiment bien. Ajouté à ça, le personnage féminin qui accompagne le duo tout au long du roman ajoute encore un point de vue différent à cette équipe.
Annoncé comme un roman unique se déroulant dans l’univers des fils-de-brume, ce roman se termine pourtant de telle manière qu’on devine une suite nous ramenant d’ailleurs à des éléments de la précédente trilogie. Avec de tels personnages principaux, et un tel univers, il serait dommage en même temps de ne pas nous en offrir encore un peu plus. En tout cas moi, j’en redemande !

Et en prime, Orbitbooks nous offre la traduction d’une nouvelle intitulée « Le Onzième métal », mettant en scène le célèbre Kelsier de la précédente trilogie, nouvelle se déroulant avant cette même trilogie.

Editions Orbit (11 Avril 2012) – 312 pages – 19,90 € – 9782360510504

Cinq cent ans ont passé.
Kelsier, Vin, Elend et les autres font désormais partis de l’Histoire – ou de la religion. Les chemins de fer côtoient les canaux, les rues sont éclairées à l’électricité et les premiers gratte-ciel partent à l’assaut des nuages. Mais les anciennes magies allomantique et férochimique existent toujours. Un outil précieux pour les hommes et femmes courageux qui tentent de faire régner la justice dans les terres sauvages qu’on appelle les Rocailles. Après vingt ans là-bas et une récente tragédie, Wax Ladrian est de retour à la métropole d’Elendel. À la tête d’une Maison noble, il doit ranger ses pistolets pour assumer de nouveaux devoirs. Ou du moins le croit-il. Car les demeures et les rues élégantes de la ville pourraient bien s’avérer plus dangereuses encore que les plaines poussiéreuses des Rocailles…

L'alliage de la Justice, de Brandon Sanderson, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *